Climat, Covid : "Il va falloir redéfinir ce que Liberté veut dire"

Pour cet épisode de "Démocratie en Question(s)" nous sommes retournés sur le terrain, dans les villages frappés par les inondations de la mi-juillet.  Objectif : interroger la capacité de nos sociétés à faire face aux crises majeures qui pourraient se répéter dans les années qui viennent.  Crise climatique, crise sanitaire, migratoire.

Interrogée dans le cadre de l’émission, la philosophe Florence Caeymaex (ULiège) estime qu’il va falloir sans doute falloir revoir collectivement le sens de certaines valeurs qui guident notre vie en société. "Les défis face auxquels nous sommes, nous imposent de rouvrir la question de savoir ce que "Liberté" veut dire…Et elle prend cet exemple : le pass sanitaire, au regard de nos constitutions, est certainement une restriction des libertés.  Mais c’est aussi une restriction des libertés pour en garantir d’autres… parce que si tout le monde tombe malade on n’est plus du tout dans une situation de liberté, même physique… "

Pour celle qui est aussi présidente du Comité Consultatif de Bioéthique Belge "il est essentiel de resignifier des termes comme Liberté, parce qu’on n’évitera pas la question des nouvelles contraintes.  La situation écologique et climatique va demander des arbitrages.  Ce n'est pas possible de réduire les émissions de CO2 si nous continuons à considérer que la Liberté c’est d’aller voir un maximum de pays, plusieurs fois par an. Or la liberté de se déplacer où bon nous semble c'est une notion très forte de la liberté aujourd'hui"

Mais, optimiste, Florence Caeymaex précise encore "on va la réinventer autrement cette notion de Liberté, par exemple sur des territoires plus restreints".

 

Écoutez les autres épisodes de "Démocratie en question(s)":

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK