Climat: accord sur la répartition de l'effort entre tous les ministres régionaux

Accord sur la répartition de l'effort climatique entre tous les ministres régionaux
Accord sur la répartition de l'effort climatique entre tous les ministres régionaux - © Tous droits réservés

Les ministres de l'Environnement des entités fédérées se sont mis d'accord mardi après-midi sur la répartition de l'effort que les trois Régions du pays devront produire d'ici 2020 dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique, ont-ils fait savoir via les media sociaux.

La Belgique tardait jusqu'ici à mettre en place le dispositif juridique (accord de coopération) traduisant la répartition intérieure de ses engagements européens et internationaux dans le cadre de la politique climatique et énergétique 2013-2020.

Le Fédéral et les Régions étaient parvenues à un accord politique le 4 décembre 2015 pour se répartir les efforts de réduction des émissions de gaz à effet de serre, de production d'énergie renouvelable, d'engagement financier international et de partage des revenus de la mise aux enchères des quotas CO2.

Mais la traduction juridique de cet accord était plus complexe qu'attendu, et la méfiance un temps apaisée dans l'engouement de l'accord intrabelge de décembre et de la COP21 (accord de Paris) s'était réveillée ces derniers mois.

Tractations entre Régions

Selon la ministre fédérale de l'Energie Marie-Christine Marghem (MR), qui assume cette année la présidence tournante des débats, il ne restait plus qu'un arbitrage à opérer: le mécanisme de solidarité entre les Régions flamande et wallonne permettant à celle qui atteindrait ses objectifs de venir en aide aux autres.

La Wallonie peut vendre à la Flandre ou à Bruxelles à raison de 75 000 euros par gigawatt/heure, avec une réduction qui peut aller jusqu’à 25% pour les premiers GWH, mais décroissante.

Pour les émissions gaz à effet de serre, la référence sera le prix du marché. On adapte une réduction linéaire de 25% quelque soit la quantité.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK