Clarinval vice-Premier, Goffin aux Affaires étrangères et à la Défense : voici les premières décisions de Bouchez

Elu hier soir à la présidence du MR, les premières décisions de Georges-Louis Bouchez étaient très attendues. Comment le nouveau patron libéral allait-il gérer la succession de Didier Reynders, qui deviendra ce dimanche commissaire européen ? Comme souvent avec le Montois, c’est la surprise qui prévaut. Voici le nouveau casting :

  • Le ministre du Budget David Clarinval monte en grade et devient vice-Premier ministre
  • Philippe Goffin monte au gouvernement et obtient les portefeuilles des Affaires étrangères et de la Défense. Il remplace donc poste pour poste Didier Reynders, sans devenir vice-Premier

Conséquence directe, il y a des déçus :

  • Denis Ducarme était pressenti depuis des semaines pour reprendre la compétence de la Défense. Il ne l’aura pas.
  • Nombreux étaient celles et ceux au sein du MR qui pensaient que Daniel Bacquelaine, le ministre des Pensions, deviendrait le nouveau vice-Premier. Ce n’est pas le cas.
  • Pour la première depuis des temps immémoriaux, il n’y aura aucun Bruxellois au sein du gouvernement fédéral, ou plus précisément d'habitant des 19 communes. Les compétences liées à Beliris, censées être détenues par un ou une Bruxelloise, reviennent à Sophie Wilmès, habitante d'une commune à facilités. "Quand on est élue sur une liste bruxelloise, [ce qui est le cas de Sophie Wilmès, à la Chambre], on est Bruxellois. Sophie est d'ailleurs membre de la régionale bruxelloise du MR" nous explique Georges-Louis Bouchez. Reste que l'époque des Onkelinx, Milquet, Vanackere, Vanhengel, tous vivant dans la Région bruxelloise, semble lointaine…

Il nous revient, par ailleurs, que les discussions n’ont pas été simples. Des sources évoquaient le fait que Charles Michel, le patron sortant du MR, souhaitait confier la Défense à Denis Ducarme, candidat malheureux à la présidence du parti. Au contraire, il nous revient que le nouveau président de conseil européen n'a pas poussé cette option.

Ce samedi matin, les téléphones ont chauffé, mais Georges-Louis Bouchez est resté ferme sur ses positions. Nul doute que ses premières décisions, en tant que président, feront parler en interne…

 

Himad Messoudi

La vidéo de la prestation de serment de Philippe Goffin chez le Roi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK