Elke Sleurs (N-VA) perd la compétence "fraude fiscale", signe d'un désaveu?

Claque pour la ministre N-VA? La compétence "fraude fiscale"retirée à Elke Sleurs
Claque pour la ministre N-VA? La compétence "fraude fiscale"retirée à Elke Sleurs - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Le Conseil des ministres vient de se prononcer ce jeudi pour un transfert de compétences entre les ministres de la majorité. La lutte contre la fraude fiscale est désormais confiée à Johan Van Overtveldt (N-VA), ministre des Finances et donc retirée à la Secrétaire d'Etat Elke Sleurs (N-VA). Cette dernière hérite en retour de la politique des grandes villes.

Une perte de compétence pour la secrétaire d’Etat à la Lutte contre la pauvreté, Elke Sleurs (N-VA): le conseil des ministres a décidé de lui retirer la compétence de la lutte contre la fraude fiscale. Elle est transférée au ministre des Finances, Johan Van Overtveldt, également issu des rangs des nationalistes flamands.

Pour la N-VA, il ne s’agit pas d’une rétrogradation, mais d’une décision qui fait suite à une évaluation des compétences aux mains de la N-VA. D'ailleurs, souligne le parti de Bart De Wever, la secrétaire d'Etat obtient la politique des grandes villes, qui était une compétence d'un autre ministre fédéral N-VA, Jan Jambon, en charge du portefeuille de l'Intérieur.

"Après six mois de gouvernement Michel, il est apparu que ce qu'il reste au niveau fédéral de la politique des grandes villes concerne surtout la lutte contre la pauvreté", a déclaré Elke Sleurs sur le site de la N-VA. "Cela nous a donc semblé plus logique de replacer cette compétence sous la responsabilité de la secrétaire d'Etat à la Lutte contre la pauvreté. La lutte contre toutes les formes de pauvreté est une priorité pour la N-VA car c'est une grande injustice. Tout le monde le reconnaît mais par le passé on a manqué d'une approche structurelle pour s'y attaquer", poursuit-elle sur le site du parti nationaliste.

"Le but a toujours été d'obtenir un paquet de compétences sociales pour Elke Sleurs", a d'ailleurs répondu son parti via Twitter au journaliste de la VRT Ivan De Vadder.

Cette nouvelle compétence semble pourtant une faible compensation vu que les budgets en sont fortement limités.

L'exécutif devait également discuter migration et taxes.

Plus d'informations prochainement.

La question s'invite à la Chambre

Cette question s'est invitée à la Chambre ce jeudi où l'opposition dit se poser pas mal de questions concernant ce changement de compétences qui "n'a pas été officialisé par un arrêté". Pour l'opposition c'est une manière de désavouer la ministre.

Le vice-Premier ministre Kris Peeters a cependant promis que le Premier ministre, Charles Michel, viendrait s'expliquer sur le sujet la semaine prochaine.

De son côté, le groupe  Ecolo-Groen a fait savoir dans un communiqué qu'il prenait acte de la décision et dit la comprendre : "Cette annonce, si elle est surprenante, s'explique aisément tant Mme Sleurs s'est distinguée par son désintérêt, son inaction et sa faiblesse dans un dossier pourtant fondamental, quand on sait que chaque année, ce sont plus de 20 milliards d'euros qui échappent au Trésor Public pour cause de fraude. Un an après les élections fédérales, le constat est là : c'est une année qui a été perdue dans la lutte contre la fraude fiscale."

 

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK