Cinq personnes s'échappent du centre fermé de Steenokkerzeel

Cinq personnes détenues au centre fermé de Steenokkerzeel ont pris la fuite dans la nuit de vendredi à samedi. Le secrétaire d'état à l'Asile et la Migration, Theo Francken, l'a annoncé sur Twitter.

D'après le secrétaire d'état, les cinq personnes se sont échappées à la faveur d'une panne d'électricité survenue suite aux orages de jeudi soir.

Selon la VRT qui cite le bourgmestre de Steenokkerzeel, ces problèmes d'électricité ont indirectement causé une brèche temporaire dans le système de sécurité du centre. Cet incident technique a permis aux étrangers en séjour illégal sur le territoire belge de sortir du centre fermé.

Leur fuite a été rapidement remarquée et signalée par les agents du centre fermé. "Un lit a été utilisé pour casser une fenêtre", raconte la porte parole de l'Office des étrangers. "Ils se sont ensuite servi du sommier pour escalader les grilles." 

Les cinq individus n'ont pas encore été retrouvés. Il s'agit d'un russe, d'un algérien et de trois marocains. Le ressortissant russe a été soupçonné de liens avec un groupe terroriste selon les informations relayées par l'Office des étrangers. Un des fugitifs a été déjà été condamné pour trafic de drogue, toujours selon l'Office. 

Le secrétaire d'état à l'asile et à la migration s'est rendu sur place en fin de matinée ce samedi. Theo Francken était accompagné du directeur de l'Office des étrangers et du bourgmestre de Steenokkerzeel. 

La semaine dernière, trois autres individus s'étaient déjà échappés du même centre fermé selon des informations rapportées par l'agence Belga. La porte parole de l'Office des étrangers ne confirme pas cette information mais précise que "les conditions de sécurité en centre fermé ne sont pas celles du milieu carcéral".
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK