Christophe Lacroix expose ses pistes d'une réforme fiscale wallonne

Christophe Lacroix expose ses pistes d'une réforme fiscale wallonne
Christophe Lacroix expose ses pistes d'une réforme fiscale wallonne - © BRUNO FAHY - BELGA

Le ministre wallon du Budget Christophe Lacroix a exposé mardi dans L'Echo plusieurs pistes pour réformer la fiscalité wallonne, allant dans le sens d'une plus grande progressivité de l'impôt sur les hauts revenus et du remplacement de la télé-redevance.

La coalition PS-cdH a déjà réduit les droits de donation et augmenté de 12,5% à 15% les droits d'enregistrement sur les achats d'un troisième immeuble. Elle compte aller plus loin pour exploiter l'autonomie fiscale octroyée par la 6e réforme de l'Etat tout en accueillant dans son giron les impôts régionaux encore perçus par le Fédéral (précompte immobilier, droits de succession et droits d'enregistrement).

Relever les additionnels de l'IPP, en particulier sur les revenus supérieurs

M. Lacroix (PS), qui s'était déjà engagé à proposer une réforme neutre sur le plan budgétaire, entend déposer avant Pâques une note au gouvernement. Pour le PS, la réforme doit être redistributive et progressive, de manière à faire contribuer davantage les hauts revenus et introduire davantage de justice fiscale.

La télé-redevance, qui touche chaque contribuable de la même manière (100 euros par an), est jugée injuste. Elle sera remplacée par une hausse des rentrées fiscales sur d'autres postes, par exemple les droits de succession, les droits d'enregistrement, la taxe de circulation et de mise en circulation.

Le ministre suggère aussi de relever les additionnels de l'impôt des personnes physiques en particulier sur les revenus supérieurs, notamment la tranche entre 120 000 et 200 000 euros par an. Une autre piste est de supprimer le taux réduit de 6% au niveau des droits d'enregistrement pour les habitations "modestes", en échange d'un abattement dégressif pour les droits d'enregistrement en fonction de la valeur du bien, et non plus par rapport au revenu cadastral de l'immeuble, qui ne reflète plus la réalité.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK