Charles Michel veut rappeler le prince Laurent à l'ordre

"J'ai dit à Didier Reynders qu’il fallait rappeler à l’ordre le prince Laurent", a déclaré Charles Michel lors de la séance plénière à la Chambre.
"J'ai dit à Didier Reynders qu’il fallait rappeler à l’ordre le prince Laurent", a déclaré Charles Michel lors de la séance plénière à la Chambre. - © ERIC LALMAND - BELGA

Le prince Laurent a une nouvelle fois fait parler de lui récemment suite à sa rencontre avec le Premier ministre du Sri Lanka, Ranil Wickremesinghe, alors qu'il n'avait pas l'autorisation. Charles Michel a réagi à la Chambre ce jeudi après-midi.

L'initiative du prince a été critiquée ces derniers jours car il n'avait pas demandé au préalable l'autorisation du ministère des Affaires étrangères, comme le prévoit la loi. "Le Prince Laurent n'a effectivement pas demandé d'autorisation. S'il l'avait demandée, il l'aurait obtenue. Mais il est vrai qu'une erreur a été commise. C'est pour cette raison que j'ai demandé à Didier Reynders de rappeler à l’ordre le prince Laurent en lui rappelant la législation ", a déclaré Charles Michel lors de la séance plénière à la Chambre. "En cas de nouvel incident du même type, nous pourrions en tirer des conclusions", a conclu le Premier ministre.

La rencontre qui a eu lieu à la maison européenne de l'Energie à Bruxelles le 17 octobre n'était pas inscrite dans l'agenda officiel du prince sur monarchie.be. Le site d'info en ligne sri lankais ColomboPage précise qu'il s'agissait de discussions portant sur la génération et l'emploi d'énergie renouvelables. 

Les membres de la famille royale doivent demander une autorisation aux Affaires étrangères avant d'avoir des contacts avec des chefs d'Etat étrangers. On se souvient d'un incident en 2011, lorsque le Prince Laurent avait effectué un voyage, d'initiative au Congo. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK