Charles Michel reste très prudent sur la future coalition wallonne

Les négociateurs socialistes Paul Magnette et Elio Di Rupo ont lancé un deuxième round de négociations ce vendredi pour former une coalition en région wallonne. Les libéraux Charles Michel et Willy Borsus sont arrivés ce matin pour entamer des discussions sur base de propositions chiffrées. D'ailleurs, l'IWEPS, l'institut wallon de l'évaluation, de la prospective et de la statistique livre cette après-midi une analyse chiffrée de la situation en Wallonie. 

Les négociateurs entrent dans le vif du sujet après avoir entendu syndicats, patrons et monde associatif et après une première salve de consultations politiques depuis la semaine dernière : le MR, Ecolo, le PTB et le CDH qui a annoncé faire le choix de l'opposition. 

Vers un mariage PS-MR ?

2 images
C'était au tour de Charles Michel et Willy Borsus d'être reçus par Elio Di Rupo et Paul Magnette. © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Numériquement, une majorité PS-MR peut suffire mais composée uniquement de partis en baisse lors des dernières élections, le duo pourrait être rejoint par Ecolo qui sera reçu la semaine prochaine par Elio Di Rupo et Paul Magnette. Une formation d'un gouvernement wallon incluant PS, Ecolo et PTB reste également possible. Le PTB sera reçu la semaine prochaine également. 

A ce stade, le MR est resté très prudent sur l'évolution des discussions politiques en Wallonie. "Nous avons le sens des responsabilités mais nous mesurons que nous sommes dans une phase de négociations et de consultations et que ce processus doit se développer" a déclaré Charles Michel à sa sortie. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK