Charles Michel rencontre Dimitri Medvedev: "Je plaide pour la mise en oeuvre des accords de Minsk"

Charles Michel est actuellement en visite officielle à Moscou. Avec pour l'essentiel ce mardi un tête à tête avec le premier ministre russe Dimitri Medvedev. Les deux hommes vont notamment discuter des sanctions prises par l'Union européenne après la crise ukrainienne. Ces sanctions, Charles Michel ne veut pas les voir levées. En tout cas pas avant que la Russie n'accepte de concrétiser les accords de Minsk pour pacifier la crise en Ukraine. Pour lui, il faut transformer ces sanctions en instrument de dialogue avec Moscou. 

"Je plaide pour la mise en oeuvre des accords de Minsk, déclare-t-il au micro de la RTBF. C'est le cadre qui doit permettre d'alléger les sanctions si des progrès sont réalisés. Ce n'est pas le cas pour l'instant. C'est aussi le message que je vais indiquer : mettre en oeuvre les accords de Minsk pour permettre d'alléger les sanctions, ce serait bien pour tout le monde, pour l'Ukraine, pour la Russie, pour l'Union européenne."

Le Premier ministre prône le dialogue dans ce dossier. "Je ne suis pas naïf, concède-t-il malgré tout. Je ne pense pas qu'en claquant dans les doigts on va résoudre des conflits vieux de plusieurs années."

Ecoutez la déclaration de Charles Michel à Moscou

Ce mardi matin, Charles Michel s'est rendu sur la tombe du soldat inconnu à Moscou

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK