Charles Michel refuse de s'exprimer sur une éventuelle indépendance de la Catalogne

Catalogne: Charles Michel réitère sa condamnation pour les violences et appelle au dialogue
Catalogne: Charles Michel réitère sa condamnation pour les violences et appelle au dialogue - © ERIC LALMAND - BELGA

Alors que la Cour constitutionnelle espagnole a suspendu ce jeudi la séance parlementaire prévue lundi au parlement catalan, le dossier a été évoqué cet après-midi à la Chambre. 

Charles Michel a, à nouveau, condamné les violences en catalogne et appelle au dialogue avec l'aide de l'Union européenne.

La question d'un accompagnement de l'Union européenne se pose mais "à ce moment je ne soutiens pas encore la médiation internationale, la priorité du moment va au dialogue interne", a indiqué le Premier ministre Charles Michel à la Chambre.

"Peut-être à terme conviendra-t-il d'évaluer cette position en fonction des évolutions et de l'état des lieux", a ajouté Charles Michel renvoyant au sommet européen des 19 et 20 octobre.

Quelle position sur une éventuelle indépendance?

Selon la même logique, interrogé par le Vlaams Belang sur la question de la reconnaissance de l'indépendance de la Catalogne, le Premier ministre a souligné qu'il n'était "pas question de s'exprimer sur un sujet qui à ce stade-ci n'est pas posé".

Le chef du gouvernement belge a rappelé que l'initiative catalane était "contestée par la Cour constitutionnelle espagnole". Il s'agira d'examiner les développements. "Mais il faut être conséquent, on ne peut pas dire qu'on veut un dialogue et préjuger de ses conséquences", a-t-il précisé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK