Charles Michel appelle à combattre les égoïsmes et les replis sur soi

Centenaire de la Première Guerre mondiale: le Premier ministre appelle à combattre les égoïsmes et les replis sur soi
2 images
Centenaire de la Première Guerre mondiale: le Premier ministre appelle à combattre les égoïsmes et les replis sur soi - © Belga

Le Premier ministre Charles Michel a appelé mardi à combattre les égoïsmes et les replis sur soi en mémoire des victimes de la Première guerre mondiale, à l'occasion d'une cérémonie du Last Post à Ypres rehaussée de la présence de plusieurs chefs d'État, pour les 100 ans de la première bataille d'Ypres et de l'inondation de la plaine de l'Yser. Charles Michel et la chancelière allemande Angela Merkel se sont entretenus de la situation économique de la Belgique et de l'Europe, mardi en marge des cérémonies.

Les deux chefs de gouvernement se rencontreront encore dans quelques semaines, à l'occasion d'un déplacement officiel du Premier ministre en Allemagne. 

Le monde d'aujourd'hui est différent de celui de 1914, et pourtant on y distingue la tendance de peuples à glisser vers des conflits qui frappent des hommes, femmes et enfants, a déclaré le chef du gouvernement, après avoir assisté à la cérémonie du Last Post, la sonnerie aux morts britannique qui retentit chaque soir à Ypres depuis l'inauguration du momument de la Porte de Menin.

" Soyons chacun des militants du respect et du dialogue, combattons les égoïsmes, les extrémismes, les replis sur soi, n'oublions jamais ces femmes et ces hommes qui, il y a un siècle, ont souffert et sont morts pour la liberté ", a-t-il ajouté.

Ce deuxième volet des cérémonies du centenaire de la Première guerre mondiale se déroulait en présence de la chancelière allemande Angela Merkel, de la princesse Beatrix des Pays-Bas, de la princesse du Maroc Lalla Meryem et de représentants d'autres pays. Le roi Philippe a déposé une gerbe de fleurs en mémoire des soldats tombés, avant que ne retentisse le Last Post sous le monument. Les trois grandes arches de la Porte de Menin ont ensuite laissé pleuvoir des centaines de coquelicots, fleur qui repoussait sur les terres inondées de la plaine de l'Yser. Les chefs d'État ont quitté la cérémonie au son de " O Valiant Hearts ".


Belga