Charles Michel à Marrakech: "Mon pays sera du bon côté de l'Histoire"

Son discours était attendu, tant ce pacte aura secoué la politique fédérale ces derniers jours... Charles Michel s'est exprimé à la tribune de l'ONU pour approuver le Pacte sur les migrations ce lundi midi. Le Premier ministre a fait part de la situation politique et de la crise de ces derniers jours. "Comme chef du gouvernement, j'ai été confronté à une difficulté politique parce que l'un de mes partenaires à choisi de faire volte-face et a changé d'avis. Je me suis donc tourné vers le parlement".  Charles Michel explique alors qu'il a demandé le soutien du Parlement sur ce pacte, "ils l'ont fait. Ce vote est un signal fort. Plus de deux tiers des parlementaires de mon pays ont choisi de soutenir ce pacte pour les Migrations. Au travers de ce vote, ils ont dit quelles étaient les valeurs de mon pays, tournées vers le respect. Et je les en remercie".

Face au refus de la N-VA et à l'impossibilité de trouver un consensus, Charles Michel ajoute "ce week-end, constatant cette situation, nous avons procédé à un remaniement ministériel. Je n'ai plus de majorité parlementaire dans mon pays mais je me présente devant vous debout, droit et fier des convictions qui sont portées par la Belgique. Je soutiens, avec mon pays et mon gouvernement, ce pacte". Il sera ensuite applaudi.

Le Premier ministre a tenu à ajouter que pour apporter des solutions face à la crise migratoire, "on a besoin d'une coopération européenne et mondiale. Ce moment est important. C'est un pas en avant. Je me présente devant vous en ayant fait le choix de présenter la Belgique du bon côté de l'Histoire" conclura-t-il devant les 150 pays réunis pour approuver ce Pacte mondial des Nations-Unies.

Un discours apprécié à l'ONU

Le Premier ministre belge a donc été applaudi pendant son discours. Cela n'a pas été le cas pour tous les intervenants. Un discours qui semble avoir séduit notamment la présidente de l'assemblée générale de l'ONU, Maria Fernanda Espinosa. "Le discours du Premier ministre belge a fait chaud au cœur. L'histoire de l'humanité, c'est l'histoire de la migration. Et je crois que son discours en faveur du multilatéralisme et en faveur du Pacte a été très bien reçu par la communauté internationale et, je crois aussi, par le peuple belge" a-t-elle déclaré.

Le discours de Charles Michel à Marrakech en intégralité

Que contient exactement ce pacte?

Les présents... et les absents

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK