Charleroi: un trafic de chihuahuas démantelé

Un trafic de chihuahuas a été démantelé depuis la région de Charleroi, à la fin du mois de mars. C'est grâce à la vigilance d'un vétérinaire qu'une filière, prenant sa source à Prague (République tchèque), a pu être mise au jour.

Depuis 2015, la loi sur l'importation des chiens a en effet été modifiée en Belgique. Désormais, les chiots doivent être âgés d'au moins trois mois et vaccinés depuis 15 jours pour entrer sur le territoire. Or, des réseaux se sont développés sur le web, notamment via Facebook, et permettent l'achat d'animaux plus jeunes, moyennant un acompte. Les "passeurs" importent parfois 15 à 20 chiens en toute discrétion et les livrent "clé sur porte" aux acheteurs, souvent à des heures tardives.

Selon un vétérinaire proche de cette enquête, les bénéfices engrangés par les vendeurs sont substantiels puisqu'ils évitent tous les frais d'élevage habituels. Ces derniers prétendent fournir des numéros d'agrément et des passeports qui sont dans la plupart du temps des faux.

Enfin, la santé des chiens revendus est parfois précaire. En effet, certaines races sont victimes de la mode et font l'objet d'une reproduction industrielle. Les mères sont ainsi considérées comme de simples matrices et maintenues dans des conditions lamentables.

L'AFSCA et le SPF Santé publique ont pu démanteler ce trafic de chihuahuas mais, selon les spécialistes, de nouvelles filières contournent déjà les nouvelles lois. Les chiens sont en effet amenés en Belgique et immatriculés sur le territoire avant d'être revendus.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK