Perdu dans la paperasse? Chaque Belge aura bientôt son eBox pour tout centraliser

Alexander De Croo
Alexander De Croo - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Fiches de salaire, attestations, factures, contrats... Il devient parfois difficile de s'y retrouver dans toute cette paperasse, qu'elle soit virtuelle ou physique. Et pour cause : vous recevez les factures tantôt en version papier, tantôt par email, et de temps à autre vous devez les récupérer sur l'espace client du site d'un fournisseur. Il en va de même pour les documents des services publics, de votre employeur ou encore de votre banque.

Alors le ministre fédéral de l'Agenda numérique Alexander De Croo (Open Vld) veut mettre de l'ordre dans tout cela en créant une "eBox", pour chaque citoyen belge et pour chaque entreprise.

Cette eBox sera une sorte de "boîte postale électronique" qui centralisera l'ensemble de ces documents, publics ou privés, précise le ministre au micro de la RTBF.

Les citoyens belges pourront ainsi non seulement recevoir tous ces documents, mais aussi les envoyer à partir de cette même boîte personnelle.

Et, lorsqu'un nouveau document est reçu, vous pourriez recevoir une alerte sur l'adresse email de votre choix.

"La version digitale du tas de papiers sur le coin de table"

Évoquant une "vraie jungle" avec les nombreuses boîtes de messagerie qui "pullulent", Alexander De Croo estime que l'on "manque un peu de la version digitale du 'coin de table' de la cuisine où l'on entassait tous les documents avant, d'une fois par semaine, régler toute cette paperasseMaintenant avec l'eBox, ce sera la version virtuelle" de cette pratique papier.

La boîte aux lettres électronique globale, à laquelle chacun pourrait accéder avec un login simple et personnel, mènerait, dixit le ministre, à "moins d'ennuis et moins de perte de temps"

Concrètement, cette eBox verra le jour au début de l'année 2018. Un document sera envoyé par la poste à chaque citoyen, expliquant la démarche à suivre pour activer cette fameuse boîte virtuelle. L'eBox ne sera pas obligatoire : les citoyens qui désireraient continuer à utiliser le format papier pourront toujours le faire.

Enfin, notons encore que la mise en place de ces eBox s'accompagnera de sessions d'information dans les communes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK