Le MR éjecté de la majorité à Thuin: "Furlan veut redorer son blason et se refaire une place"

Le MR a été évincé de la majorité à Thuin. Une motion de défiance constructive a été déposée par le cdH et le PS, a confirmé Paul Furlan, bourgmestre, à la RTBF.

Je m'attendais à un coup de la part de Furlan

Le MR a dénoncé cette éviction. Le président provincial des libéraux dans le Hainaut, Denis Ducarme, y voit une volonté de revanche du bourgmestre et ex-ministre des Pouvoirs locaux du gouvernement wallon, Paul Furlan (PS), après sa démission de l'exécutif régional.

"C'est une revanche de Paul Furlan. Je m'attendais à un coup de sa part. Furlan veut redorer son blason et se refaire une place"

Revanche sur son triste sort régional

Denis Ducarme a été informé dimanche soir de l'éviction de son parti de la majorité où il siégeait dans la majorité aux côté du PS et du cdH depuis octobre 2012.

"En tant que président provincial, je regrette que Paul Furlan choisisse de produire ce type de revanche sur son triste sort régional en prenant en otage les Thudiniens de manière aussi partisane, dans l'objectif de se refaire une santé après sa démission du gouvernement wallon", a déclaré Denis Ducarme à l'agence Belga.

"Je ne suis pas surpris par les méthodes de l'ancien ministre dont je connais les moeurs politiques mais je suis inquiet du retour de la chape de plomb socialiste d'antan. Il est regrettable que la contrariété de carrière de Paul Furlan s'achève de la sorte. Le MR local produira à son encontre une opposition qui ne laissera rien passer, comme au niveau régional", a-t-il ajouté.

Le MR rejoindra l'opposition au conseil communal où siégeait un seul élu écologiste.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK