Chaises musicales gouvernementales : nouvelles fonctions en perspective pour Koen Geens

"Nous avons opté pour une solution qui implique le moins de mouvements au sein de ce gouvernement en affaires courantes", c’est ce que dit l’un des membres de ce gouvernement, le vice-Premier ministre et ministre de la justice CD&V Koen Geens. Pour lui, le choix de Sophie Wilmès était évident.

"Elle a été une excellente ministre du Budget, elle sera une excellente Première ministre. Elle tient aux principes, mais aussi au pragmatisme". Et Koen Geens l’assure, il n’a pas été question de choisir une autre personne : " C’est une question de relation de pouvoir. La famille libérale était la plus grande, mais il est évident qu’au niveau européen, à partir du moment où Didier Reynders part également à l’Europe (ndlr : comme Charles Michel), notre parti voulait être représenté parce que pour l’instant, le MR se trouve des deux côtés de la table". Ce qui signifie que lors du départ effectif de Didier Reynders, de nouveaux équilibres pourraient avoir lieu. Il a ainsi été convenu que dès ce moment-là, le vice-Premier CD&V reprendra les affaires européennes à sa charge. En revanche, les Affaires étrangères resteront dans la famille libérale.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK