CETA: Solidaris salue la détermination wallonne à réclamer un accord démocratique

"Le modèle social belge mérite d'être défendu de la sorte", indique mercredi dans un communiqué Jean-Pascal Labille, le secrétaire général de Solidaris (mutualité socialiste) à propos de la décision du Parlement et du gouvernement wallons de se montrer inflexible sur la signature du traité CETA en ne s'enfermant pas dans le calendrier fixé par l'Union européenne.

Solidaris rappelle que, comme l'ensemble des mutuelles belges, elle met en garde depuis deux ans contre "les conséquences potentielles de la signature du traité sur l'organisation des soins de santé".

"Le Ceta est une vraie menace pour nos services publics"

D'après la mutuelle, "toutes les garanties n'ont pas encore été obtenues et il est légitime de ne pas céder à la pression de la signature". "Le Ceta est une vraie menace pour nos services publics", poursuit le texte du communiqué. "La libéralisation que cet accord, comme le TTIP, implique, rendra par exemple difficile la régulation des services financiers".

Solidaris estime encore qu'il "ne faut pas rejeter en bloc la dynamique de ces accords de libre-échange mais qu'il reste maintenant à valider que les alternatives proposées au cours de ces dernières heures sont bien respectueuses de notre agriculture, de nos services publics, des mutualités, de nos soins de santé".

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK