CETA: le Premier ministre québécois a salué la Wallonie pour la question de l'arbitrage

Philippe Couillard, le Premier ministre du Québec était l'invité du journal télévisé de La Une dimanche soir. Il y a été question du CETA, qui avait été signé quelques heures auparavant.

Le Premier ministre québécois est revenu sur le sujet du CETA, et en a profité pour saluer la Wallonie. "Je salue la Wallonie qui a apporté quelque chose de fort au débat. Je comprends également les craintes qui ont été ressenties. Nous n'avons pas modifié le traité mais nous avons clarifié et c'était une intervention très utile", a-t-il déclaré.

Philippe Couillard a également rappelé que "les craintes sont légitimes, notamment pour la question des tribunaux d'arbitrage. Je trouve que c'est une très bonne que nous allions vers une cour publique avec des juges nommés par les gouvernements, payés par les gouvernements, avec un code d'éthique".

Le Premier ministre québécois s'est réjouis que cet accord ait pu voir le jour: "Il s'agit d'une excellente nouvelle, pour l'Europe, le Canada, mais également la Belgique, la Wallonie et le Québec, qui ont toujours partagé des liens très proches. Les travailleurs des deux côtés de l'Atlantique verront de manière tangible les points positifs de ce traité, qui est une question de pérennité, de création d'emplois".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK