Centrales nucléaires: M. Wathelet se dit "très surpris" par la communication d'Electrabel

Centrales nucléaires: M. Wathelet se dit "très surpris" par la communication d'Electrabel
Centrales nucléaires: M. Wathelet se dit "très surpris" par la communication d'Electrabel - © RTBF

Le secrétaire d'État à l'Énergie Melchior Wathelet (CDH) s'est dit "très surpris" jeudi, dans un communiqué transmis à l'agence Belga, par la communication d'Electrabel se disant sans nouvelles du gouvernement, à la suite de la décision prise par le comité ministériel restreint, au début du mois de juillet, de mettre à l'arrêt les centrales nucléaires de Doel 1 et 2 en 2015 et de prolonger l'exploitation de la centrale de Tihange 1 pour dix ans, soit jusqu'en 2025.

Le cabinet du secrétaire d'État signale avoir "rencontré à deux reprises les plus hauts responsables d'Electrabel (le 11 et le 26 juillet), la première fois pour expliciter les décisions du Kern et connaître les impératifs de l'exploitant, la seconde fois pour s'accorder de façon définitive sur le calendrier."

Electrabel a confirmé jeudi en fin d'après-midi la tenue de ces deux rencontres "lors desquelles le cabinet de Melchior Wathelet a confirmé que le fournisseur d'électricité disposerait de toute les données économiques nécessaires aux décisions à prendre pour, au plus tard, la fin du mois de septembre ou le début du mois d'octobre."

Ce délai s'explique par la nécessité pour le gouvernement de définir "toutes les modalités de la taxation de la rente nucléaire et de la mise à disposition d'une partie des capacités nucléaires."

"La communication d'Electrabel de ce jour apparaît particulièrement déplacée par rapport à la volonté d'apaisement affichée par le secrétaire d'État", conclut le cabinet de Melchior Wathelet.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK