Centenaire du décès de Marie Popelin, la fondatrice du Conseil des Femmes

L'une des premières féministes de Belgique, Marie Popelin, mourait il y a cent ans
L'une des premières féministes de Belgique, Marie Popelin, mourait il y a cent ans - © BELGA PHOTO BENOIT DOPPAGNE

Cela fait cent ans mercredi que Marie Popelin, fondatrice du Conseil des femmes en 1905, est décédée. Marie Popelin a toujours milité pour un féminisme modéré, c'est-à-dire un juste milieu entre un féminisme acharné qui refuse toute forme de collaboration avec la gente masculine et un mouvement conservateur qui veut limiter le rôle de la femme à ses tâches ménagères. C'est ce qu'a rappelé le Conseil des Femmes mercredi.

Marie Popelin est née à Schaerbeek le 16 septembre 1846. Elle a été la première femme belge à obtenir un diplôme en droit et a voulu travailler en tant qu'avocat au Barreau de Bruxelles."En décembre 1888 elle a introduit une demande d'admission au Barreau de Bruxelles, mais celle-ci lui a été refusée, purement et simplement parce qu'elle était une femme. Profondément scandalisée par cette discrimination, elle s'est investie pour l'égalité des droits économiques mais aussi citoyens des femmes", a déclaré le Conseil des Femmes.

Accompagnée de sa soeur Louise, de son avocat Louis Frank, d'Isala Van Diest (la première femme médecin) et de Léonie la Fontaine, Marie Popelin a fondé la première association citoyenne féministe: la Ligue Belge du Droit des Femmes, qui défendait les droits économiques et citoyens des femmes et dont tous les membres appartenaient à la bourgeoisie libérale de Bruxelles.

Reconnaissance internationale

Marie Popelin était aussi internationalement connue. Elle a participé à plusieurs congrès féministes à Paris, Londres et Berlin. Elle a également organisé un congrès féministe international à Bruxelles en 1897.

Elle est décédée le 5 juin 1913, sans jamais avoir exercé le métier d'avocat. La loi donnant l'accès aux femmes à cette profession a finalement été votée par le Parlement en 1922.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK