Céline Fremault bientôt ministre de l'Economie et de l'Emploi à Bruxelles

La cdH Céline Fremault bientôt ministre de l'Economie et de l'Emploi à Bruxelles
2 images
La cdH Céline Fremault bientôt ministre de l'Economie et de l'Emploi à Bruxelles - © Tous droits réservés

L'actuelle cheffe du groupe cdH au parlement bruxellois succédera à Benoît Cerexhe au poste de ministre de l'Economie et de l'Emploi au gouvernement bruxellois, a annoncé le président du cdH Benoît Lutgen. Au centre démocrate Humaniste, les dernières élections communales ont par ailleurs eu un effet de domino dans différentes assemblées. L'arrivée de Céline Fremault au gouvernement bruxellois entraine son départ du parlement bruxellois. C'est Benoît Cerexhe qui récupérera la strapontin du chef du groupe cdH, également nommé bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre.

La future ministre prêtera serment lors de la séance du parlement bruxellois, vendredi prochain. Benoît Cerexhe a choisi d'exercer son mandat de bourgmestre de Woluwe Saint-Pierre, avec plusieurs semaines de retard en raison des recours introduits contre lui par le bourgmestre sortant Willem Draps (MR).

Agée de 39 ans, elle est mère de quatre enfants et s'intéresse particulièrement à la question de l'égalité hommes-femmes et est d'ailleurs présidente des Femmes cdH. A Bruxelles, elle travaille également sur les thématiques du logement, des finances et des affaires sociales.

Conseillère communale à Uccle depuis 2006, Céline Fremault siège au parlement bruxellois depuis 2004 ainsi qu'au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles depuis 2007. Elle a également siégé comme sénatrice de Communauté au parlement fédéral, de 2007 à 2009.

Depuis décembre dernier, elle est également échevine cdH de la Famille et de l'Egalité des Chances dans sa commune.

Elle a entamé sa carrière dans le landernau politique comme assistante parlementaire au Sénat de 1998 à 2003. Jusqu'en 2001, elle a assisté le sénateur constitutionnaliste Francis Delpérée.

Elle est licenciée et agrégée en droit. Elle enseigne le droit public à l'Institut Cardijn à Louvain-la-Neuve. Elle est présidente de l'Office de Réadaptation Sociale (ORS) qui assure le suivi et la réinsertion des détenus à Bruxelles et vice-présidente de la Fondation Samilia qui lutte contre la traite des êtres humains.
 
L'échevine uccloise reprendra donc les compétences de Benoît Cerexhe: économie et emploi, mais aussi la recherche scientifique, le commerce extérieur, la santé, le formation des classes moyennes et la fonction publique. Elle lui cède par contre son poste de chef de groupe cdH au Parlement bruxellois.
 
"Les Régions ne réussiront leur défi qu'en travaillant ensemble"
 
Bruxelles ne fera face à ses défis qu'en travaillant de concert avec les Régions qui l'entourent et qui sont quant à elles davantage confrontées au défi du vieillissement, a affirmé la future ministre bruxelloise de l'Economie et de l'Emploi.
 
Céline Fremault entend donner la priorité à l'emploi des jeunes et aux projets novateurs. La réforme de l'Etat restera aussi au centre de ses préoccupations en tant que ministre.

Rendant hommage à son prédécesseur, Benoît Cerexhe, Céline Fremault a pointé trois projets qui lui tiennent particulièrement à coeur dans ses nouvelles fonctions: le Contrat de Projet Professionnel obligatoire pour les jeunes demandeurs d'emploi, le Contrat pour l'Economie et l'Emploi des Bruxellois et la maîtrise des langues. "Si Bruxelles est un extraordinaire moteur pour le pays, elle doit devenir un moteur pour les Bruxellois eux-mêmes, d'autant qu'elle représente à elle seul 20% du Produit Intérieur Brut du pays", a-t-elle commenté.

Dans le domaine de l'Emploi, la nouvelle ministre entend se battre pour les jeunes, en particulier pour ceux qui sont peu qualifiés. L'accompagnement des demandeurs d'emploi sera accru en direction de publics-cibles, a-t-elle prédit.

La présidente des Femmes cdH, qui prêtera serment le jour de la Journée Internationale de la Femme, réservera aussi une attention particulière au sort des femmes sur le marché du travail. Par ailleurs, la future ministre s'attellera immédiatement au nouveau dispositif de relance économique. Elle travaillera à l'élaboration d'un dispositif de zones franches dans des quartiers moins attrayantes de la ville. Sur le plan du style, Celine Fremault entend travailler "s'enrichissant des différences". Elle se veut "loyale avec les partenaires de majorité".

Jeu de chaises musicales

Le chef du groupe cdH au parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles, Marc Elsen, a lui aussi choisi de se consacrer pleinement à sa commune, Verviers, dont il est devenu bourgmestre en décembre dernier.

Il sera remplacé au parlement par la bruxelloise Julie de Groote qui quittera son siège de présidente du parlement francophone bruxellois. C'est Hamza Fassi-Fihri qui montera au perchoir de cette assemblée de la Commission Communautaire française de Bruxelles.

Par ailleurs, l'ex-échevin de la Ville de Bruxelles et député bruxellois Bertin Mampaka fera prochainement son entrée au Sénat. Il y remplacera Dimitri Fourny, bourgmestre de Neufchateau.

 

RTBF

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK