Cédric Visart de Bocarmé veut retourner à la magistrature

Cédric Visart de Bocarmé va quitter le ministère de l'Intérieur
Cédric Visart de Bocarmé va quitter le ministère de l'Intérieur - © BENOIT DOPPAGNE

Cédric Visart de Bocarmé, un des trois chefs de cabinet de la ministre de l'Intérieur, Joëlle Milquet, va quitter ce cabinet ministériel pour retourner à la magistrature, a-t-il confirmé jeudi.

"Je pars avec le sentiment d'avoir mis des choses en place. Dès le début, j'ai expliqué que cette fonction serait provisoire", a indiqué Cédric Visart de Bocarmé. L'ex-procureur du Roi de Namur et ancien procureur général de Liège ne souhaite pas en dire davantage, pour le moment, sur son futur au sein de la magistrature.

"A 59 ans, si je désire encore postuler pour certaines fonctions au sein de la magistrature, comme celle de chef de corps, je dois le faire dès maintenant ou il sera trop tard. Je considère cette seconde expérience politique de manière positive, mais je suis un homme de la magistrature", a expliqué Cédric Visart de Bocarmé.

En rejoignant l'équipe de Joëlle Milquet en janvier dernier, Cédric Visart de Bocarmé avait essuyé une série de critiques, notamment du Conseil supérieur de la Justice (CSJ), qui considérait qu'un magistrat ne devait intégrer qu'un seul cabinet, celui de la Justice.

"Je ne vais pas nier que l'avis du CSJ a eu de l'influence. Je ne peux l'ignorer sous peine de connaître des problèmes pour la suite de ma carrière dans la magistrature. Cependant, j'estime toujours qu'un magistrat peut être utile à l'Intérieur", a-t-il ajouté.

Cédric Visart de Bocarmé jette un coup d'œil rapide sur ces huit derniers mois. "Nous avons lancé un certain nombre de projets comme la réforme de la sécurité civile ou l'extension de cadre de la Police. J'espère que les budgets vont suivre afin d'assurer la poursuite de ces réformes importantes", a-t-il conclu.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK