Transport, école, poste... ce qu'il faut savoir sur la manifestation de ce jeudi

Transport, école, poste... ce que la manifestation va changer pour vous
3 images
Transport, école, poste... ce que la manifestation va changer pour vous - © ERIC LALMAND - BELGA

Si vous comptez vous rendre à votre travail, circuler aux abords de la capitale, mener vos enfants à l’école, recevoir du courrier ou simplement faire vos courses, sachez que la manifestation de jeudi risque de bousculer vos plans. Voici les perturbations attendues jeudi, avant, pendant et après la manifestation.

Transports publics: le train et presque rien d’autre

Trains : aucune grève n’est annoncée pour les trains qui rouleront vers Bruxelles. La CGSP cheminots annonce des distributions de tracts, mais pas question d’empêcher ceux qui voudraient aller manifester train de pouvoir le faire. La SNCB a prévu des trains supplémentaires vers Bruxelles pour acheminer les manifestants en matinée, au départ de 8 villes belges. Il y aura même des tarifs spéciaux.

Métro/tram/bus : aux TEC de La Louvière et Charleroi, "d’importantes perturbations sont à prévoir" jeudi, car nombreux sont les chauffeurs qui choisiront d’aller marcher à Bruxelles. Une ligne info sur les bus de Charleroi est ouverte jusqu'à 18h30 ce mercredi et à partir de jeudi à 6h30 (071/ 23 41 15 et 071/23 41 15).

Pour l’ensemble des TEC ce sont donc les 700 lignes régulières (de toute la Wallonie) qui pourraient être pratiquement à l’arrêt, tandis qu’il règne encore un doute sur l’utilisation possible des 900 lignes scolaires qui transportent quotidiennement 24 000 enfants. Pour connaître les lignes qui ne seraient pas perturbées, consultez le site infotec.be.

A la Stib, on craint de fortes perturbations, voire la paralysie. Selon la CSC Services publics Stib, le réseau sera totalement à l'arrêt tandis que la CGSP estime que 60% des métros, 50% des trams et 40% des bus circuleront jeudi.

Sur la route : ce sera le "quitte ou double", prévient RTBF Mobilinfo à Perex. De nombreux navetteurs pourraient être tentés par la voiture, voire le co-voiturage. Une autre solution sera de rester chez soi. Difficile, donc de savoir si les routes seront surchargées ou plus fluides que jamais. Tout dépendra de l'impact de l'information qui circule depuis quelques jours et qui peut provoquer des effets de masse. La manifestation ne débutant qu'à 10H, les navetteurs tenteront peut-être d'entrer dans Bruxelles très tôt, ce que déconseille pourtant la police. D'autant qu'il faut aussi tenir compte de la noria de cars qui entrera dans la capitale pour y déposer les manifestants. Pour l'ensemble du pays, RTBF Mobilinfo prévoit, pour jeudi, 280 km de bouchons cumulés le matin et 200 km le soir. Ce qui correspond à une "journée chargée". Par comparaison, les bouchons du soir s'étendront, ce mercredi sur 170 km.

Quel que soit le scénario, dans le centre-ville de Bruxelles, la situation sera certainement chaotique. Les tunnels Léopold II et Rogier seront fermés dans les deux sens à partir de 10H30, de même que l'Allée verte, située le long du canal. De manière générale la circulation devrait être très difficile à Bruxelles demain entre 10 et 16h.

Et si vous comptez louer un bus jeudi, pensez à autre chose, ils ont tous été réservés par les manifestants qui désirent se rendre à Bruxelles.

Les écoles : seulement l’accueil

Dans les écoles, l’encadrement sera assuré, affirme Eugène Ernst, secrétaire général de la CSC enseignement. Mais pas nécessairement tous les cours. Côté syndical, on évoque le taux record de 80 %. Dans certains établissements, c'est l'ensemble du personnel qui pourrait se rendre à Bruxelles. Il n’y aura sans doute pas de repas scolaire.

La Poste à vitesse réduite

Une grosse partie du courrier restera dans les sacs ce jeudi. Le phénomène pourrait être aggravé par la tension qui règne entre la direction et les Syndicats qui ont quitté, mercredi, la table de la commission paritaire. Pour exemple, quelque 60% des postiers hennuyers se rendront ainsi à la manifestation à Bruxelles. Seule la distribution des journaux sera assurée.

Prison fermée

Service minimum sans doute dans les prisons du royaume, puisque les gardiens devraient, eux aussi, descendre dans la rue. Ils seront en outre en grève vendredi. Les services de police sont censés prendre le relais, mais le syndicat policier SNPS a lancé un mot d'ordre de grève pour le "non-remplacement" des gardiens dans les prisons et centres fermés du mercredi à 22H00 au jeudi 22H00.

À Tournai et à Leuze-en-Hainaut, tout le personnel débrayera pour aller manifester. Près de 80% des agents pénitentiaires ne prendront pas le service à la prison de Mons. Les zones de police concernées remplaceront partiellement le personnel pénitencier (seulement pour le maintien de l’ordre).

Les commerces généralement ouverts

En principe, les grandes surfaces ne fermeront pas leurs portes. Le groupe Carrefour a précisé dans un communiqué que "ses 735 magasins seront ouverts et approvisionnés".

Ramassage des poubelles

Pas de ramassage des poubelles à Tournai. IPALLE ferme la plupart des parcs à conteneurs en Wallonie Picarde. Quelques-uns seront accessibles mais à des horaires réduits (plus d’informations sur www.ipalle.be). En revanche, les PMC et les papiers-cartons seront collectés comme d’habitude.

Hôpitaux

Enfin, les hôpitaux du Hainaut risquent de basculer en service dimanche.

Jean-Claude Verset

Vous allez être touchés par la manif de ce jeudi 6/11 ? Vous allez y participer ? Livrez-nous vos photos et impressions en message privé sur notre page Facebook https://www.facebook.com/rtbfinfo, sur Twitter @NewsroomRTBF ou par mail à rtbf.info@rtbf.be.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK