cdH: "Notre dernier contact avec les informateurs remonte au 7 janvier"

"Notre dernier contact avec les informateurs remonte au 7 janvier"
"Notre dernier contact avec les informateurs remonte au 7 janvier" - © JEAN-LUC FLEMAL - BELGA

Le dernier contact du cdH avec les informateurs royaux remonte au 7 janvier. Ce jour-là, Maxime Prévot et Catherine Fonck avaient pu consulter la note du tandem Coens-Bouchez. "Quand nous sommes partis, George-Louis Bouchez m'a dit qu'il m'appellerait jeudi. Nous sommes le 29 janvier et j'attends toujours", a expliqué le président des humanistes, mercredi, sur LN24. "Ça m'interpelle car nous avons dit que face à l'enlisement de la crise, le cdH est tout à fait disponible pour être un acteur de la solution", a souligné Maxime Prévot.

"Nous n'évacuons donc pas la possibilité de faire partie d'une coalition gouvernementale", a-t-il répété en regrettant que seule la piste d'un gouvernement alliant PS et N-VA semble actuellement étudiée. "Je m'étonne que dans la démarche des informateurs, censée être équidistante de tous les scenarii, une seule option soit examinée. C'est un procédé regrettable, si pas maladroit", a conclu le président du cdH.

La déclaration du président du cdH intervient alors que Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB a lui aussi souligné l'absence de contacts entre son parti et les informateurs sur les antennes de la Première ce mercredi matin

Journal télévisé 13H

La mission des informateurs vient d'être renouvelée pour une semaine.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK