CD&V, N-VA, VLD et MR bouclent la première lecture de leur note

Cette première étape est donc bouclée 95 jours après les élections. Au cours de cette première lecture, les deux formateurs ont pris note de toutes les remarques et propositions d'amendements des différents partenaires assis autour de la table. Plus aucun autre amendement ne pourra être introduit.

Les co-formateurs mettront le week-end, vendredi compris, à profit pour faire le point avec les présidents des 4 partis impliqués dans cette formation "suédoise".

Lundi après-midi, ils reprendront les négociations en deuxième lecture en séance plénière, "pour aller encore plus loin dans les nécessaires arbitrages politiques", dit Charles Michel.

Kris Peeters ne cache pas que le budget constituera le plus grand défi. Le groupe de travail budget tourne à plein régime, dit-il.

Les idées de la N-VA

Selon nos informations, la N-VA a aussi déposé certains amendements qui pourraient en effet donner lieu à discussion.

Il y a le relèvement de l'âge légal de la pension à 67 ans (mais avec une longue transition), ainsi qu'une révision du statut des (futurs) fonctionnaires pour les rapprocher des salariés, y compris en terme de pension. Et puis enfin cette idée de réformer de la liste civile dont le montant d'environ 11 millions d'euros par an devrait être revu à la baisse, ce qui n'est pas une surprise de la part d'un parti républicain.

Ce sont des demandes fortes de la N-VA qui veut à tout prix éviter la création de nouvelles taxes. La N-VA veut de nouvelles réductions des dépenses de l'Etat. Les deux co-formateurs ont affiché un certain optimisme. Mais la vraie et délicate négociation vient peut-être de commencer aujourd'hui.

A l'heure où les gouvernements francophones font leur rentrée, Charles Michel a insisté sur la volonté de travailler en concertation avec eux afin de faire fonctionner le fédéralisme belge.

Charles Michel et Kris Peeters présenteront également rapport au Roi jeudi prochain, le 4 septembre.

JFH avec Himad Messoudi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK