Caterpillar: après l'apitoiement, Ecolo veut une réaction

Caterpillar, on en parle beaucoup mais on agit peu. C’est le constat que tire Ecolo. Les Verts observent que l’économie est toujours soumise à des prédateurs, selon leur coprésident Patrick Dupriez. Les écologistes suggèrent donc de passer à l’action. Ils déposent ou re-déposent une douzaine de propositions.

Le Fédéral spécialement défaillant

Douze propositions et dix-huit textes au total déposés à l’Europe, à la Région et au Fédéral. Tous les niveaux de pouvoir doivent faire leur part du travail, estime Patrick Dupriez, mais spécialement le niveau fédéral qu’il juge le plus défaillant sur la question. "Il a été dans l’incapacité de conditionner toutes ses aides – exonérations de cotisations sociales, intérêts notionnels, niches fiscales – à la réalité de la création d’emplois et d’investissements durables."

Protéger, réguler, redéployer

Les multinationales réagissent en fonction d’une logique qui leur est propre, que nous pouvons déplorer mais sur laquelle nous n’avons pas directement barre, estiment les Verts. Mais nous ne sommes pas pour autant désarmés; nous pouvons les encadrer et, par ailleurs, décider de plus et de mieux épauler nos PME et indépendants notamment en réformant l’impôt des sociétés.

Les propositions

Parmi les propositions d’Ecolo, deux types distincts: d’une part, des règles pour réguler et protéger et, d’autre part des dispositions pour redéployer l’économie.

Dans le premier volet, on note entre autres l’extension de la loi Renault aux sous-traitants, la suspension des aides publiques aux entreprises qui accordent des dividendes trop généreux, l’instauration de droits de douane sociaux et environnementaux aux frontières de l’Europe ou encore la création d’une cellule qui puisse anticiper et prévenir des restructurations.

Et dans le redéploiement de l’économie, Ecolo suggère un soutien accru aux investissements durables, un système fiscal qui incite les fonds de pension (selon Ecolo, ils pèsent 20 milliards en Belgique) à se diriger vers des placements plus stables, moins volatils ou encore lancer un véritable plan d’investissement belge.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK