Casting de la Suédoise: nouvelle nuit blanche, accord de principe?

Accord gouvernemental - L'accord de gouvernement est définitivement scellé
Accord gouvernemental - L'accord de gouvernement est définitivement scellé - © Belga

Les présidents de la N-VA, du MR, du CD&V et de l'Open Vld ont mis un terme à leur réunion sur la répartition des compétences du gouvernement fédéral jeudi peu après 08h00. Selon certains, il y aurait un "accord de principe" sur les portefeuilles.

Cet accord doit être finalisé demain/vendredi, probablement par des contacts téléphoniques qui doivent permettre au Premier ministre Charles Michel de prendre toutes les dispositions voulues en vue de la prestation de serment de samedi.

D'autres sources relativisent cet optimisme, soulignant que les présidents se sont quittés sans accord mais aussi sans crise. Ils finaliseront les négociations après les congrès de participation, ont-elles confirmé.

Ces discussions "laborieuses" ne sont, en tout cas, pas anormales. En décembre 2011, pour le gouvernement Di Rupo, l'accouchement s'était terminé vers midi, la veille de la présentation officielle de l'équipe.

Ce casting est d'autant plus difficile cette fois-ci qu'on a une coalition pour le moins inédite avec un seul parti francophone qui a droit à sept sièges et surtout trois partis flamands qui doivent se répartir entre eux sept autres sièges. Parmi ces trois partis flamands, un très grand, la N-VA, et deux plus petits, le CD&V et l'Open VLD. Donc il y a beaucoup d'appelés et peu d'élus.

Soulignons aussi que, pour la première fois, le Premier ministre ne sera plus considéré comme "asexué linguistiquement", mais fera partie du quota francophone. Ceci alors que la Constitution prévoit qu'il y ait un équilibre entre ministres francophones et flamands.

Où est-ce que cela coince ? 

En attendant, on a quand même quelques certitudes : Didier Reynders aux Affaires étrangères; Kris Peeters à l'Emploi et à l'économie; Alexander De Croo aux Pensions; Maggie De Block à la Santé; Jan Jambon à l'Intérieur. Mais visiblement cela s'affronte pas mal autour du poste de la Justice puisque Koen Geens se verrait bien finalement ministre de la Justice alors qu'on le voyait plutôt aux Affaires sociales, mais il considère que cela pourrait devenir une sorte de ministère à coquille vide et donc il lorgne sur la Justice sauf que ce poste était, a priori, dans la distribution réservée au MR. On a évoqué également une solution pour Pieter De Crem qui pourrait être "recasé" de la Défense à un poste de secrétaire d'Etat au commerce extérieur. Côté MR, pour l'instant, c'est le silence radio sur ce casting. Tout au plus, sait-on, qu'un bureau du parti était prévu pour 9h, au QG du MR, et qu'il a été annulé. 

Conférence de presse reportée ? 

Pour le reste, la conférence de presse, prévue à 11h30, est reportée. Elle était censée présenter l'intégralité de l'accord dont la relecture s'est achevée mercredi soir. 

Depuis mercredi, il y a déjà eu de nombreuses fuites qui ont alimenté de nombreuses sources d'énervement.

La suite du programme

Des congrès de participation sont au programme de ce jeudi soir. Le rendez-vous avec les militants semble maintenu. Ils sont prévus à Anvers pour la N-VA, et à Bruxelles pour le MR, l'Open VLD et le CD&V. Une petite précision : à la N-VA, il faudra deux tiers des voix pour le oui à la participation.

Samedi, ce sera le temps de la prestation de serment de l'équipe. Une sorte de signature de l'acte de location du 16 rue de la Loi. Et mardi prochain, rendez-vous devant le Parlement. Présentation de l'accord sous les remarques et critiques de candidats locataires évincés. Bref, l'agenda est serré.

RTBF

 

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK