Carte polémique de la Belgique: "Claire et fonctionnelle"

RTBF
RTBF - © RTBF

Il y avait eu la "Flanders House" newyorkaise. Neckermann, par la suite. Voici que l'office du tourisme flamand basé en Angleterre propose sa vision de la Flandre, avec Bruxelles enclavée en Flandre, la "Coast of Flanders" et la Wallonie rebaptisée "Belgium".

Telle Anvers/Antwerp ou Gand/Ghent, Bruxelles/Brussels est de couleur fuschia, voire amarante (le FDF appréciera...) Grisé, le territoire flamand va de la "Flanders Coast" à la frontière linguistique au-delà de laquelle le visiteur britannique sera... en Belgique.

C'est sur le reséau Twitter qu'un internaute (@gerdami) a signalé cette carte un peu particulière. Le débat s'est rapidement ouvert et a traversé la susmentionnée frontière linguistique (ce qui arrive souvent sur Twitter) : Luc Van Braekel estime que cette carte "tout à fait exacte" car le tourisme est une compétence communaitaire. Caroline De Cock plussoie, évoquant même une carte wallone sur laquelle le réseau ferroviaire flamand est nié...

Côté francophone, cette nouvelle carte passe assez mal : "CA SUFFIT" crie Pamina. Hugette Maison insiste sur le fait que la Belgique est "a côté" de la Flandre.

Kattebel, une twitteuse flamande travaillant dans la capitale, voit plus loin : "Cette histoire montre que la régionalisation du tourisme et du commerce extérieur était la chose la plus stupide à faire. A chaque réforme de l'Etat, nous devenons moins efficaces".

Christos Doulkeridis est "effaré"

Sur son blog, le ministre bruxellois Ecolo Christos Doulkeridis réagit avec vigueur : "Alors là, je suis effaré ! Pourquoi ? Et bien il suffit de jeter un il sur la publication en ligne dune carte destinée au tourisme et qui montre une nouvelle fois une Flandre indépendante annexant la Région bruxelloise, à côté dun Etat belge aux frontières bien distinctes. (...) La première fois, la Flandre a parlé de méprise, je veux bien admettre. Ensuite, lerreur dun Tour-Opérateur a été justifiée par un problème avec un fournisseur. Cette-fois, la coupe est pleine ! Rien ne peut plus empêcher de penser à une stratégie délibérée, une volonté profonde de présenter la Flandre comme étant un pays à part entière, annexant Bruxelles sans scrupules. Cest particulièrement interpellant en cette période de négociations institutionnelles !"

L'organisme flamand ne compte pas modifier sa carte

"Toerisme Vlaanderen", l'organisme officiel de promotion du tourisme flamand, n'a pas l'intention de modifier la carte de Flandre qu'il affiche sur son site internet "Fabulous Flanders" et qui est contestée du côté francophone. Selon les responsables de cette administration flamande, il s'agit d'une carte claire et fonctionnelle, la complexité de la situation réelle étant tout autre chose. La porte-parole du tourisme flamand, réagissant aux propos de Chritos Doulkeridi, estime qu'il s'agit nullement d'une stratégie délibérée destinée à présenter la Flandre comme un pays indépendant. Cette carte résulte d'un souci fonctionnel: elle doit permettre au visiteur d'apercevoir en un clin d'oeil où se trouve la Flandre et quelles villes valent la peine d'être visitées, affirme-t-elle. Toujours selon Toerisme Vlaanderen, ses collègues francophones se livrent aussi et à juste titre à semblables simplifications, comme nous le montrons ci-dessus.

En attendant le site visitflanders.co.uk est hors service, carte polémique incluse...

HM


Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK