Caroline Désir, Valérie Glatigny, Christie Morreale, Céline Tellier, Bénédicte Linard: le sang neuf est (surtout) féminin

Si certains déplorent qu'on retrouve à la ministre-présidence wallonne un vieux briscard de la politique comme Elio Di Rupo (qui occupera ce poste pour la 3ème fois, après avoir été également Premier ministre belge), il faut quand même noter un certain renouvellement dans le casting: sur 13 membres des nouveaux gouvernements arc-en-ciel, on trouve en effet 6 "nouveaux" noms, en tout cas à un poste de ministre.

Et parmi ces 6 néophytes, 5 femmes. Il faut d'ailleurs noter que la parité est quasiment atteinte au niveau du gouvernement avec 7 hommes et 6 femmes, l'ex-ministre Valérie De Bue rempilant, elle, dans d'autres fonctions.

Le dernier nouveau nom est plutôt un nouveau prénom, puisque Frédéric Daerden suit les traces de "Papa" en héritant du budget au niveau de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

 

Céline Tellier n'a même jamais été candidate

Céline Tellier n'est pas seulement une néophyte comme ministre, elle est même toute nouvelle en politique! 

Désirant renforcer les relations entre la société civile et le monde politique, Ecolo a  en effet proposé un poste de ministre à la secrétaire générale et directrice politique de l’agence Inter-Environnement Wallonie.

Titulaire d’un doctorat en sciences sociales et politiques de l’ULB, Céline Tellier commence sa carrière en 2011 au sein de cette organisation de défense de l’Environnement. A l’époque, elle est chargée de mission dans le domaine de la mobilité.

Six ans plus tard, elle est nommée directrice politique et secrétaire générale adjointe de l’organisation. Le 1er avril dernier, elle en devient enfin la secrétaire générale.

Elle aurait été contactée la semaine dernière par Jean-Marc Nollet, le coprésident d’Ecolo, pour faire partie du gouvernement wallon. Dans la nuit de jeudi à vendredi, les militants écologistes ont donné leur feu vert à sa nomination en tant que ministre de l’Environnement et de la Nature.

Valérie Glatigny (MR), la surprise du chef

Là aussi grande surprise puisque si elle était déjà affiliée au MR, le grand public ne connaissait absolument pas Valérie Glatigny, qui devient Ministre de l’Enseignement supérieur, de l’Enseignement de Promotion sociale, de la Recherche scientifique, des Hôpitaux universitaires, de l’Aide à la jeunesse, des Maisons de Justice, Promotion de Bruxelles, de la Jeunesse et du Sport.

Elle était première suppléante sur la liste européenne, le 26 mai dernier. Cette habitante de Woluwé-Saint-Pierre, âgée de 45 ans, est conseillère auprès du président du Parlement européen. Valérie Glatigny a excellente réputation au sein de son parti où ses compétences sont reconnues.

Alors qu’une grande partie de la soirée, le nom de Valentine Delwart était sur toutes les lèvres, Charles Michel a donc joué donc la carte de la surprise, une autre femme de l’ombre, une Bruxelloise, pour une série de compétences très importantes.

Bénédicte Linard (Ecolo) : Petite enfance, culture, médias

 

Bénédicte Linard (Ecolo), qui devient ministre de la Petite enfance, de la Culture, des médias, de la Santé et des droits des femmes, en Fédération Wallonie-Bruxelles, est une nouvelle ministre, elle, mais pas une novice: elle est arrivée en politique en 2009 au cabinet du ministre wallon Jean-Marc Nollet.

 

 

Agée de 43 ans, cette romaniste de formation avait auparavant enseigné le français à Anderlecht. Elle s'est lancée dans la politique locale, à Enghien, en 2012, avant de remplacer au parlement wallon le bourgmestre Olivier Saint-Amand.

Entre 2014 et 2018, elle a été échevine des Finances. Le 26 mai dernier, Bénédicte Linard a été élue directement au parlement de Wallonie. Elle a en outre succédé à Barbara Trachte comme cheffe de groupe au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles en juillet dernier après que cette dernière fut devenue ministre bruxelloise.

Elle a également participé aux négociations pour la rédaction de la déclaration de politique générale à la Fédération associant Ecolo au PS et au MR. Bénédicte Linard a également été administratrice du Conseil de l'Enseignement des Communes et des Provinces (CECP). 

Christie Morreale (PS) : Emploi, Santé, Formation et Action sociale

Ici, on parle d'une nouvelle ministre, mais pas du tout d'une nouvelle figure politique, puisque Christie Morreale fait partie des personnalités liégeoises qui montent.

Très jeune, Christie Morreale se fait remarquer par le président du PS Elio Di Rupo qui lui propose en 2003 de devenir l'une des vice-présidentes du parti. Elle n'a alors que 28 ans et est inconnue du grand public. Elle conservera cette fonction jusqu'en 2011, date à laquelle elle deviendra sénatrice.

En 2014, après un an de suppléance, Christie Morreale est élue directement, pour la première fois, au parlement de Wallonie et siège à l'assemblée de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle se spécialise dans l'enseignement, en remplacement de Caroline Désir, accaparée par sa fonction de cheffe de groupe au parlement bruxellois.

A Liège, elle est proche de Jean-Pascal Labille et formait un ticket avec Jean-Claude Marcourt pour tirer la liste régionale. Avec un score de 13.287 voix, elle a pris du galon parmi les personnalités socialistes du cru.

Caroline Désir (PS) : Enseignement obligatoire

Alors que son grand-père Georges Désir a fait sa carrière politique au FDF, c’est pour un autre parti, le PS, que Caroline Désir a choisi de s’engager depuis 2000, année de son entrée dans la vie politique.

Elle était députée bruxelloise et de la Fédération sous la législature sortante, spécialiste, entre autres, de l’éducation. Elle avait migré vers l’échelon fédéral en mai dernier, la voilà désormais ministre.

Frédéric Daerden (PS) : Budget, Égalité des chances

C'est le seul nouveau ministre masculin. Et pas vraiment un nouveau "nom"....

Le fils de Michel Daerden fait son entrée à la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il sera en charge de la vice-présidence, du Budget et de l’Égalité des chances.

Lors des dernières élections de mai, il a réuni 8,87% des suffrages, le record de la circonscription de Liège. Il siège comme député fédéral depuis 2014. Il est également bourgmestre d’Herstal depuis 2006.

Le casting du gouvernement wallon

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK