Caroline Désir (PS), ministre de l'Éducation, aux enseignants : "Je comprends votre frustration à devoir 'faire et défaire'"

Caroline Désir (PS), ministre de l'Éducation, aux enseignants : "Je comprends votre frustration à devoir 'faire et défaire'"
Caroline Désir (PS), ministre de l'Éducation, aux enseignants : "Je comprends votre frustration à devoir 'faire et défaire'" - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

La ministre de l'Éducation Caroline Désir (PS) a écrit à toutes les écoles fondamentales, se disant sensible aux critiques qu'elle "comprend parfaitement", rapportait ce mercredi Le Soir.

L'annonce d'une reprise intégrale des cours dans les écoles maternelles à partir du 2 juin et primaires à partir du 8 juin, a suscité bien des questions, remous et même la colère de certains directeurs. Au point que la ministre a écrit à toutes les écoles fondamentales : "J'entends les inquiétudes et le désarroi de certains d'entre vous".

En plus d'un mois, la situation sanitaire a considérablement évolué et heureusement dans le bon sens, poursuit la ministre de l'Éducation. "Je me devais de saisir cette possibilité, car elle rencontre tant mes préoccupations pour la sécurité des personnels que pour cet enjeu essentiel et prioritaire qui nous unit toutes et tous : l'intérêt de nos enfants. C'est au final l'unique motivation de faire réintégrer le plus rapidement possible les élèves au sein des écoles", se justifie-t-elle.

"Cette décision ne relève en aucun cas d'un manque de considération à l'égard de tout le travail que vous avez abattu, même si je comprends votre frustration à devoir 'faire et défaire'".

La ministre conclut sa lettre en rappelant son souhait "de faire preuve de la plus grande souplesse. À nouveau un choix que j'assume pleinement : la situation étant différente d'une école à l'autre, on a prévu que chaque établissement puisse prendre le temps nécessaire pour s'organiser. L'important est de pouvoir retrouver vos élèves et clore cette année bien étrange dans les meilleures conditions possibles".

Archives : Journal télévisé du 28/05/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK