Carlo Di Antonio refuse d'offrir une compensation à l'argent investi pour nettoyer des mégots

Carlo Di Antonio refuse d'offrir une compensation à l'argent investi pour nettoyer des mégots
Carlo Di Antonio refuse d'offrir une compensation à l'argent investi pour nettoyer des mégots - © Jean-Marc Quinet - ISOPIX

Le ministre wallon de l'Environnement, Carlo Di Antonio, a annoncé vendredi avoir refusé la proposition du secteur du tabac sur la problématique d'une compensation financière pour l'argent public investi dans la lutte contre la pollution des mégots jetés en rue.

Lors d'une rencontre à Namur, le secteur a proposé une enveloppe fermée de 94.800 euros pendant cinq ans, moyennant la signature d'une convention l'exonérant de toute autre contribution imposée par la Wallonie en matière de propreté publique pendant la durée de la convention, a-t-il expliqué.

Pour le ministre cdH, "il n'est pas question d'accepter une telle condition du secteur par rapport aux coûts à charge de la collectivité (qui se chiffrent en plusieurs millions d'euros par an) et de bloquer la marge d'action de la Wallonie en signant ce type de convention".

Il estime également que le montant de cette proposition est dérisoire face aux dégâts qui sont provoqués par les mégots de cigarettes sur l'environnement et la propreté publique. "Concrètement, ce montant permettrait d'acheter quelques cendriers et d'engager deux ouvriers pour nettoyer toute la Wallonie. Nous avons besoin d'un engagement plus radical des parties", souligné Carlo Di Antonio.

En octobre, Bruxelles a envoyé une facture de 200.000 euros aux cigarettiers pour les nettoyage des mégots dans l'espace urbain.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK