Accident de car: toutes les informations de ce vendredi

Retrouvez, sous cet article, le fil d'infos de cette journée de vendredi.

L'enquête se poursuit en Suisse, sous l'égide du procureur Bernard Elsig. Celui-ci a confirmé que ni l'alcool ni la fatigue, ni la vitesse n'étaient en cause. Il a également démenti que l'autocar ait percuté une première fois le mur gauche du tunnel. Quant à l'hypothèse de la manipulation d'un DVD, il considère qu'aucun élément à ce stade ne vient la corroborer. L'enquête se déroulera désormais dans la discrétion absolue, plusieurs expertises devant encore avoir lieu.

Les vingt enfants blessés qui étaient encore dans les hôpitaux du Valais ont pu regagner la Belgique vendredi, a indiqué la porte-parole de l'Hôpital du Valais, Florence Renggli. Huit avaient déjà rejoint la Belgique jeudi. Quatre enfants blessés demeurent hospitalisés dans les hôpitaux universitaires de Lausanne et de Berne. Les autorités ont été submergées d'offres de soutien, a dit, impressionné, le commandant de la police valaisanne, Christian Varone. De nombreuses personnes ont proposé spontanément l'hébergement aux parents des victimes, d'autres leurs compétences professionnelles.

Moment d'émotion lorsque Florence Renggli a fait part du message des parents au personnel soignant qui a pris leurs enfants en charge: "Vous vous êtes occupés de nos enfants comme s'il s'agissait de vos enfants. Merci pour cela", ont-ils tenu à leur écrire avant de reprendre le chemin vers la Belgique.

Les corps ont été rendus à leurs proches

Au moment où le pays tout entier se figeait dans le silence, les avions ramenant au pays les dépouilles des 22 petites victimes, de leurs quatre accompagnateurs et des deux chauffeurs arrivaient à l'aéroport de Melsbroeck. Les corps seront remis à leur famille dans la discrétion. Chacune des familles pourra alors poursuivre son deuil de la manière qu'elle jugera la plus appropriée, les autorités s'étant interdit de prendre des dispositions à leur place à propos des funérailles.

Une cérémonie d'hommage sera organisée mercredi matin à Lommel. Le Roi Albert II devrait y prendre part, mais la reine Béatrix des Pays-Bas, un temps pressentie, ne devrait pas être présente. Six jeunes néerlandais ont trouvé la mort dans l'accident. Des cérémonies seront également organisées à Heverlee, dont des veillées de prière. Les funérailles des sept enfants de l'école Sint-Lambertus auront lieu à Louvain le jeudi 22 mars.

La Belgique figée dans le silence

Le Premier ministre Elio Di Rupo s'est recueilli dans la cour du 16 rue de la Loi avec les membres de son cabinet et de l'administration. Plus tôt dans la matinée, il s'était rendu au Centre de crise des Affaires intérieures pour suivre les opérations de rapatriement des dépouilles des victimes. Le Sénat a également respecté la minute de silence. Tous les sénateurs et membres du personnel se sont rassemblés à 11h00, devant le Parlement, sur la place de la Nation. Le gouvernement flamand et les membres de cabinet se sont quant à eux recueillis place des Martyrs.

Le Parlement européen s'est associé au deuil national en respectant la minute de silence et en mettant les drapeaux européens et belges en berne toute la journée de vendredi. Les sociétés belges de transport public (SNCB, TEC, STIB, De Lijn) se sont aussi jointes aux hommages. Les véhicules de la STIB se sont ainsi arrêtés à 11h00 et ont éteint leur moteur.

Réuni en séance plénière vendredi, le parlement bruxellois a interrompu ses travaux à 11h00 pour observer un moment de recueillement auquel s'est associé le gouvernement régional, en les personnes du ministre-président Picqué et de la ministre Evelyne Huytbroeck, présents en séance.

L'ambassade des Etats-Unis à Bruxelles a elle aussi observé une minute de silence en signe de solidarité avec la Belgique. La Croix-Rouge de Belgique a également demandé à son personnel de respecter une minute de silence à 11h00.
L'enseignement s'est aussi mobilisé. Les écoles de tout le royaume se sont recueillies à 11h00 précises. L'Eglise catholique belge participe également à cette journée de deuil. Toutes les églises ont sonné le glas durant quelques minutes à 11h01.

La RTBF aussi a marqué un temps de pause dans ses programmes et a décidé, par ailleurs, de supprimer aujourd'hui tous ses écrans de publicité. D'autres médias ont fait de même.

Drapeaux en berne

Les drapeaux seront en berne partout dans le pays aujourd'hui et demain sur les édifices publics. Implantée à Bruxelles, la Commission européenne a elle aussi décidé de mettre ses drapeaux en berne ce vendredi matin.    
Les drapeaux américains de l'ambassade des Etats Unis seront en berne toute la journée de vendredi.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK