C’est officiel : le vaccin AstraZeneca sera administré pour les plus de 55 ans, les convocations vont partir

Une conférence interministérielle de la Santé (CIM) très attendue a eu lieu ce mercredi après-midi. Un horaire atypique – le rendez-vous a lieu habituellement à 8 heures du matin, et non 16 heures – pour une réunion importante. Le monde politique veut accélérer un bon coup sur le front de la vaccination, alors qu’entre couacs, centres de vaccination désespérément vides et files à rallonge, la plus grande campagne de vaccination de l’histoire contemporaine de notre pays ressemble à une mauvaise histoire belge.

Il nous revient que la CIM a décidé que le vaccin AstraZeneca pouvait être administré aux plus de 55 ans, suivant ainsi le Conseil supérieur de la lancer. La CIM a également décidé de lancer les convocations pour les plus de 65 ans.

Quelques différences entre les trois Régions

Interrogé à l’issue de la Conférence, le ministre fédéral de la Santé Frank Vandenbroucke confirme : "L’avis des experts était parfaitement clair. AstraZeneca est un vaccin excellent, aussi pour les personnes plus âgées. On va donc commencer à lancer les invitations pour des vaccinations avec AstraZeneca, aussi pour les personnes qui sont âgées de plus de 65 ans."

On notera quelques différences entre nord, centre et sud du pays : "il y a quelques différences au niveau opérationnel, entre les Régions. En Flandre, on a dit qu’on va d’abord avec ceux qui ont plus de 85 ans. A Bruxelles, on lance immédiatement des invitations pour ceux qui ont plus de 75 ans. En Wallonie, il y a une petite différence : on va commencer par des convocations par mails pour les plus de 65 ans. Ce sont des différences opérationnelles marginales. Le principe, c’est qu’on va inviter les personnes plus âgées, dès aujourd’hui. L’objectif est le même : il faut protéger ceux qui sont les plus vulnérables. Et ce sont notamment les personnes âgées. La phase de leur vaccination commence maintenant !"

Outre ces décisions et d’après un document préparatoire du Commissariat Corona que nous avons pu consulter, une quinzaine "d’actions" étaient envisagées pour "booster" la vaccination, avec 5 d’entre elles qui auraient pu avoir un effet visible dès la semaine prochaine :

  • administrer le vaccin AstraZeneca aux plus de 55 ans et lancer les convocations pour les plus de 65 ans, ce qui désormais officiel
  • réduire la réserve de Pfizer : "affirmer le principe de la première dose avant tout" indique le document
  • Réfléchir à mieux anticiper les fluctuations du planning
  • créer un boost de demande pour le vaccin, via une campagne de communication, et activer des procédures d’envoi en urgence (48 heures)
  • Lancer immédiatement des appels vers certains groupes pour les amener vers les centres de vaccination.

On ignore à l'heure actuelle si ces "actions" ont été validées ou non par la CIM.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK