Burundi: M. Magnette libère une tranche conditionnelle de 50 millions d'euros

La Belgique et le Burundi avaient conclu en octobre 2009 un Programme indicatif de coopération (PIC) par lequel Bruxelles s'engageait à aider Bujumbura à hauteur de 150 millions d'euros au cours de la période 2010-2013 - ce qui en fait le premier donateur bilatéral. Cinquante millions d'euros "conditionnels" étaient également prévus, mais étaient liés à la réalisation de certains objectifs, comme la tenue des élections qui ont eu lieu dans le pays en 2010. M. Magnette, qui a rencontré vendredi, en marge du sommet de Rio de Janeiro (Brésil), le deuxième vice- président burundais, Gervais Rufyikiri, l'a informé de sa décision de libérer la contribution supplémentaire de 50 millions d'euros prévue dans le cadre du PIC 2010-2013. "La libération de cette contribution supplémentaire était assortie de quatre conditions dont la réalisation a été évaluée positivement lors d'une mission de terrain menée par le directeur général de la coopération belge, Peter Moors, en mai 2012", a indiqué l'entourage de M. Magnette, confirmant un communiqué de l'ambassade de Belgique à Bujumubura. (GGD)
Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK