Burundi: la Belgique réagit et se dit "préoccupée par la situation"

Burundi: la Belgique "préoccupée par la situation" apporte son soutien
Burundi: la Belgique "préoccupée par la situation" apporte son soutien - © ERIC LALMAND - BELGA

Théâtre depuis dimanche de manifestations contre un troisième mandat du président Pierre Nkurunziza, le Burundi préoccupe. Didier Reynders et Alexander De Croo expliquent dans un communiqué de presse qu’ils "suivent avec préoccupation la situation au Burundi", et qu'ils condamnent "toute force de violence et d'intimidation commise envers les citoyens". Ils rappellent également que la Belgique apporte son soutien financier au Burundi.

Pierre Nkurunziza est au pouvoir se présente aujourd'hui pour un troisième mandat consécutif, après l'officialisation samedi de sa candidature à l'élection présidentielle de juin prochain. C'est cette décision qui est à l'origine des manifestations de ces derniers jours. Les adversaires du chef de l'État – partis d'opposition et diverses organisations de la société civile – dénoncent là une manœuvre anticonstitutionnelle, qui va à l'encontre de l'accord de paix qui a mis fin à la guerre civile en 2005.

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, et le Vice-Premier Ministre et Ministre de la Coopération au Développement, Alexander De Croo, expliquent suivre "En particulier l’action menée par la Police Nationale Burundaise", tout en rappelant que le "rôle de la police est de protéger la population".

Soutien à la liberté de la presse

"La Belgique condamne toute forme de violence et d’intimidation commise envers les citoyens, l’opposition politique ou les défenseurs des droits de l’homme", ont-ils dit. Exprimant également leur "inquiétude quant aux mesures restrictives qui ont été prises à l’encontre de quelques radios indépendantes ainsi qu’à l’utilisation des médias sociaux via le trafic mobile de données". Didier Reynders et Alexander De Croo "demandent à ce que ces mesures soient levées dès que possible", soulignant leur soutien à une presse libre au Burundi.

"Pour le Burundi, ces élections sont d’une importance capitale", ont-ils dit, précisant aussi que "la Belgique donne tout son soutien afin qu’elles puissent se dérouler le plus pacifiquement et inclusivement possible".

Un rappel de son soutien financier

"La Belgique apporte une contribution financière importante au bureau des droits de l’homme de l’ONU", ont-ils précisé. Ajoutant que "la Belgique finance également deux ONG burundaises qui ont acquis de l’expérience dans le suivi du processus électoral".

Ils rappellent en outre l’importance du pacifisme au Burundi : "Seules des élections pacifiques, inclusives et transparentes, organisées dans un esprit de tolérance et de respect des institutions", peuvent ramener le pays sur la voie pacifique.

RTBF

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK