Censure d'un dessin en français: "La BD mérite mieux" pour François Schuiten

Jan Peumans (N-VA) censure un dessin en français de François Schuiten
4 images
Jan Peumans (N-VA) censure un dessin en français de François Schuiten - © RTBF

Une exposition prestigieuse, et sans fausse note: c'est ce qu'aurait dû être l'initiative d'accrocher au Parlement flamand une série de planches originales de BD, signées par les plus grands noms du monde du 9ème art. Patatras: Jan Peumans (N-VA) a fait les gros yeux.

La précieuse série de planches de BD devait être visible dans la salle des guichets du Parlement flamand à partir de ce jeudi. Une brochure a été spécialement éditée pour l'occasion, avec une planche du mondialement célèbre dessinateur belge François Schuiten.

Or, et cela n'a pas échappé au président du parlement flamand, un des personnages présentés dans le dessin original parle. Un phylactère contient donc du texte... en français.

Trop is te veel. Jan Peumans obtient que ce texte ne figure pas sur une brochure émanant de l'instance flamande. 

Le texte en français est donc supprimé: le dessin présente finalement bien une bulle de dialogue, mais vide.

L'auteur du dessin "choqué", la ministre Fadila Laanan "étonnée"

François Schuiten s'est dit, lui, choqué de la décision. "A la limite, j'aurais compris qu'ils remplacent le texte en français par la version en flamand, qui existe, mais supprimer le texte, c'est extraordinairement choquant."

Interviewé par la RTBF, le dessinateur a exprimé sa surprise: "Je n’ai pas compris pourquoi on a même retiré mon nom de l’affiche et de l’invitation...L’expo portait sur la bande dessinée, et la BD c’est à la fois du texte et du dessin qui sont tous deux en harmonie... Je ne comprendrais pas que l’on montre des planches de Willy Vandersteen (Bob et Bobette) sans les textes originaux qui sont en flamand."

La ministre de la Culture en Fédération Wallonie-Bruxelles, Fadila Laanan, s'est "étonnée" jeudi de la décision du président du parlement flamand Jan Peumans (N-VA) de supprimer un phylactère en français d'un dessin de BD dans la brochure d'une exposition de planches originales au parlement flamand.

Cette décision "va à l'encontre de la liberté artistique et dénature la planche d'origine du dessin de Benoît Peeters et François Schuiten", a-t-elle souligné dans un communiqué. La ministre socialiste rappelle l'importance de l'ouverture culturelle et souligne "les collaborations enrichissantes passées, présentes et à venir entre les deux communautés".

François Schuiten dit ne pas en vouloir aux organisateurs: "Les gens ont fait leur expo en toute bonne foi. On sent qu’il y a eu, après, un effet politique de censure. Pourquoi ne pas avoir cherché une solution de rechange? La BD mérite mieux. Et les auteurs sont très loin de ce genre de petits problèmes."

Philosophe, le dessinateur pense que l'on pourrait écrire dans cette case blanche qui pousse à l’imaginaire. Pourquoi pas "Entrez dans l’étrange monde de la Belgique" suggère-t-il.

C'est le Standaard qui avait révélé jeudi, que le président du parlement flamand Jan Peumans (N-VA) avait fait pression sur l'organisateur d'une exposition au sein de son institution pour supprimer, dans la brochure de cette exposition, un phylactère en français d'un dessin de la série des Cités obscures des bédéistes franco-belges Benoît Peeters et François Schuiten.

W. F. avec De Standaard et Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK