Budget wallon: une centaine de millions d'euros ont été dégagés

"Le gouvernement wallon est parvenu à un accord lors des discussions relatives à l'ajustement budgétaire 2018", a annoncé vendredi matin le cabinet du ministre-président wallon Willy Borsus (MR). On évoque une petite centaine de millions d'euros à trouver. La tâche a été menée en à peine deux jours, mais la tâche était quand même compliquée, selon le ministre wallon du Budget, le MR Jean-Luc Crucke : "C'est toujours compliqué quand vous devez arbitrer entre des hommes et des femmes qui sont des passionnés de politique et que chacun souhaite évidemment garder son pré carré. Mais la synthèse c'est d'arriver à un consensus. Pour le commun des mortels, 100 millions d'euros cela pèse très lourd, mais sur une masse de 14 milliards il faut relativiser les choses. On est à la fois dans la volonté de garder l'équilibre budgétaire et la trajectoire, et en même temps de ne pas sacrifier de nouvelles politiques : c'est cela la difficulté de la manœuvre".

Le ministre insiste sur le fait qu'il "n'y a pas de nouvelle taxation sur le citoyen. Les économies se pratiquent un peu partout, il y a à la fois des recettes complémentaires qui sont issues d'une bonne gestion et en même temps il y a des limitations de dépenses".

30 millions via la télé-redevance

Le gouvernement wallon table sur la télé-redevance : "C'est l'exemple de ce que j'appelle une bonne gestion, avec les capacités qui ont été données à la DG07 qui peut maintenant faire son travail de manière efficace. De 12 millions de recettes on passe à 30 millions, et il y a encore de la marge. Cet arriéré était connu depuis longtemps : on a toujours dit que l'équité c'est que chacun paye ce qu'il doit".

Fin avril, le gouvernement wallon s'était mis d'accord sur une trajectoire de retour à l'équilibre de la Région à l'horizon 2020 qui se traduira, l'année prochaine, par un déficit maximal de 117 millions.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK