Budget fédéral: l'équilibre budgétaire repoussé à 2019

Budget fédéral: l'équilibre budgétaire repoussé à 2019
4 images
Budget fédéral: l'équilibre budgétaire repoussé à 2019 - © THIERRY ROGE - BELGA

C’est le printemps. C’est donc la période où, habituellement, il est question du programme de stabilité, à envoyer à l’Europe. Ce programme est un résumé des perspectives à moyen terme des finances de l’Etat-membre, de quoi "fixer les orientations et les objectifs de la politique budgétaire" de notre pays. C’est un outil d’une importance capitale, objet de discussions au sein du Comité de concertation. Et il en a précisément été question ce mercredi matin. Car le temps presse, il faut envoyer les textes pour la fin avril.

Deux budgets d'un seul coup

Où en est-on? Selon nos informations, un accord de principe est intervenu au sein du gouvernement fédéral sur deux sujets très discutés. Tout d’abord, l’équilibre budgétaire, prévu initialement pour 2018, est repoussé d’un an, à l’année 2019. Deuxièmement, l’équipe de Charles Michel va s’atteler à un très gros exercice budgétaire cet été: la confection simultanée des budgets 2018 et 2019. A un an des communales, à deux ans de scrutin fédéral, le fédéral voudra se lancer une dernière fois dans un exercice "vérité", avec à la clé, outre un budget en équilibre en 2019 donc, de nouvelles réformes macro-économiques.

Un scénario déjà balisé

Ce scénario de retour à l’équilibre repoussé d’un an ne sort pas de nulle part : le Conseil supérieur des Finances en faisait explicitement mention au début de ce mois, dans un rapport. La trajectoire recommandée par le CSF impliquait un équilibre structurel dès 2018, mais le CSF constatait qu’il était possible, pour la Belgique, de tenir ses engagements concernant la dette, si l’équilibre était repoussé à 2019.

Interrogée à ce propos à la sortie du Comité de concertation de ce mercredi matin, la ministre fédérale du Budget Sophie Wilmès n’a pas voulu s’avancer, arguant simplement qu’une décision, concernant toutes les entités, sera prise lors du prochain Comité de concertation du 26 avril. Il nous revient, par ailleurs, que le comité ministériel restreint a demandé au cabinet Wilmès la rédaction d'une note concernant le report de l’équilibre à 2019, et la confection, cet été, des budgets 2018 et 2019. Un note qui sera avalisée lors du Conseil des ministres de ce vendredi ?

L’été sera chaud

Dans les chiffres, le gouvernement fédéral souhaite améliorer le solde structurel de 0,6% en 2018 et de 0,3% en 2019, tout en gardant l’objectif chiffré pour cette année (1,2%, en tenant compte de 2016). Rajoutez à cela le maintien dans les clous du budget 2017, et vous aurez compris que l’été 2017 sera très chaud, tant pour le gouvernement que pour les suiveurs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir