Budget 2016 de la Fédération Wallonie-Bruxelles : déficit de 200 millions

André Flahaut, ministre du Budget
André Flahaut, ministre du Budget - © Archive FILIP DE SMET - BELGA

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Buxelles prévoit un déficit de 200 millions d'euros pour son budget 2016, soit le double de ce à quoi il s'était engagé en début de législature. Pour y parvenir, il doit faire 42 millions d'économies sur les politiques prévues dans le cadre de son programme.

Le ministre-président Rudy Demotte (PS) insiste sur le fait qu'il maîtrise ses dépenses tout en évitant la "voie de l'austérité". Alors que les recettes augmentent de 3%, les dépenses ne progressent que de 2,1%, souligne-t-il.

Nouvelles économies à hauteur de 14,5 millions d'euros

Diminution du taux de redoublement : 10,5 millions d'euros.

Diminution de la dotation du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles : 1 million d'euros.

Diminution des frais de communication : 500 000 euros.

Effets complémentaires de mesures d’économies décidées en 2015 : 2,5 millions d'euros.

"Réactualisation" des besoins à hauteur de 28 millions d'euros

Diminution de la charge de la dette : 4 millions d'euros.

Évolution des allocations de base des traitements : 8 millions d'euros.

Adaptation du rythme de liquidation concernant les bâtiments scolaires : 4 millions d'euros.

Gains issus du nouveau marché vaccins ONE : 2 millions d'euros.

Correction des paramètres de calcul des allocations de base décrétaux : 10 millions d'euros.

Lancement de nouvelles politiques : 33 millions d'euros

Le gouvernement met en avant le fait qu'il pourra lancer certaines politiques prévues en matière d'enseignement (10,3 millions), de politique de l'enfance (4,2 millions), de culture (2,5 millions). Il promet aussi de refinancer l'enseignement supérieur à hauteur de 10 millions d'euros. Six millions sont prévus pour la rénovation de bâtiments scolaires, quatre millions pour revaloriser le statut des accueillantes d'enfants conventionnées.

Il financera également 84 nouvelles places en institutions d'aide à la jeunesse, engagera du personnel pour les Maisons de justice. Une ligne téléphonique sera créée pour aider les victimes de viol.

L'objectif du gouvernement reste de revenir à l'équilibre budgétaire en 2018.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK