Bruxelles: une filière terroriste en procès

RTBF
RTBF - © RTBF

Un procès "terrorisme" avec en toile de fond Al-Qaïda s'ouvre ce lundi devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. Neuf personnes sont poursuivies pour leur activisme islamiste à savoir le recrutement de jeunes hommes envoyés vers des camps d'entraînement en zone pakistano-afghane.

 

 

Cette cellule basée à Bruxelles avait été démantelée en novembre 2008. Parmi les inculpés, on retrouve une figure bien connue de ces dossiers islamistes, Malika El Aroud.

Malika El Aroud, veuve de l'un des assassins du commandant afghan Massoud, n'a jamais caché son radicalisme religieux. Elle a d'ailleurs été condamnée en Suisse pour son prosélytisme sur le Net. Elle est considérée ici comme l'un des dirigeantes du groupe, avec son mari actuel, en fuite. La défense estime qu'on lui reproche un délit d'opinion.

Les fils de Jean-François Bastin, président du parti des jeunes musulmans, sont aussi inculpés. Un autre prévenu, Icham Beyayo, est suspecté, lui, d'avoir préparé un attentat suicide. Selon le parquet, une vidéo-testament l'atteste. Deux inculpés, en fuite à l'étranger, seront jugés par contumace. Tous nient une quelconque participation à des activités terroristes. Ils risquent jusqu'à 10 ans de prison. Le procès devrait durer trois semaines, à raison de quatre audiences matinales par semaine.

 

M.S. avec Olivier Hanrion

 

Et aussi