DHL en infraction: le cabinet Wathelet au courant?

Bricolage illégal dans le ciel pour l'entreprise DHL
Bricolage illégal dans le ciel pour l'entreprise DHL - © PETER ENDIG - BELGAIMAGE

Huit Boeing 777-Aerologic (une "joint-venture" appartenant à DHL et Lufthansa Cargo) ont la permission de survoler Bruxelles de nuit depuis cinq mois et ce, en infraction avec la législation européenne et les règles acoustiques de l'aéroport de Zaventem, rapporte lundi Le Soir. Le cabinet du secrétaire d'Etat à la mobilité serait au courant.

Ces avions-cargos ne disposent pas de certification acoustique officielle requise. Le cabinet Wathelet serait au courant depuis le début de l'entorse légale, affirme Le Soir.

Chaque avion a un certificat de bruit établi en fonction de sa charge totale. Sur cette base, il peut ou non effectuer des vols de nuit. Les avions de DHL ne disposent donc pas de ces documents.

L'administration reconnaît les libertés prises avec la loi. "Le QC maximum (quota de bruit) de ces avions n'aurait pas dû leur permettre de voler de nuit, mais cette décision de la DGTA a permis de remplacer deux vols DHL de nuit par un seul vol du 777. On passe de 5 à 4 vols DHL par nuit, tout en respectant le quota de bruit par vol car le 777 n'est pas complètement chargé", justifiait Laurent Ledoux, Président du SPF Mobilité.

Mais le président du SPF Mobilité se fait aujourd'hui plus précis : jamais DHL n'a reçu d'autorisation affirme désormais Laurent Ledoux.

Le cabinet du secrétaire d'Etat Melchior Wathelet a pourtant bien donné son aval à la dérogation sur base d'un avis rendu par l'administration des transports. Problème, Laurent Ledoux affirme lui qu'aucune autorisation n'a été donnée. "Pour nous, la DGTA, nous avons dit que ce type d'avion ne peut pas voler de nuit. Nous n'avons donné aucune dérogation en la matière". Officiellement du moins, car de manière informelle, le directeur général -aujourd'hui en congé de maladie- aurait bel et bien donné une autorisation verbale, selon Laurent Ledoux. 

 

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK