Brahim, l'enfant retrouvé lundi, est dans un centre spécialisé en Wallonie

Le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration Theo Francken
Le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration Theo Francken - © ERIC LALMAND - BELGA

Brahim Bakali, le mineur qui avait disparu vendredi des locaux de l'Office des étrangers à Bruxelles, se trouve dans un centre spécialisé en Wallonie, a indiqué mercredi le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration, Theo Francken, en commission de la Chambre.

Le garçon, qui dit avoir neuf ans mais serait sans doute plus âgé, avait faussé compagnie à ses accompagnateurs et s'était évanoui dans la nature vendredi midi. L'Office des étrangers avait été mis en cause en raison de l'absence d'alerte de la police. Il avait été retrouvé lundi à 04h30 du matin sur le boulevard Anspach par une patrouille de la police locale de Bruxelles.

"Il est entre de bonnes mains et est accompagné de façon professionnelle", a assuré Theo Francken, qui n'a pas voulu donner plus de détails pour garantir la sérénité de l'accompagnement.

Pas de demande d'asile

D'origine marocaine et ne parlant que l'arabe, l'enfant avait été amené vendredi matin par la police à l'Office des Etrangers, comme le veut la procédure en cas d'interception d'un mineur étranger non accompagné (mena) en séjour illégal. Il n'avait pas introduit de demande d'asile et ne souhaitait manifestement pas le faire puisqu'il demandait à aller chez son frère. Il souhaite toujours s'en aller, a précisé Theo Francken.

Le secrétaire d'Etat a annoncé que les procédures en cas de disparition d'un mineur seraient revues.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK