Bourgmestres non nommés: J.-L. Dehaene devrait nous voir

RTBF
RTBF - © RTBF

Les bourgmestres non nommés de la périphérie bruxelloise trouvent regrettable que Jean-Luc Dehaene n'ait pas encore pris contact avec eux dans le cadre du dossier de l'arrondissement de BHV.

C'est ce qu'on peut lire mardi dans La Dernière Heure.

"Je trouve regrettable que Dehaene ne vienne pas nous trouver, nous les hommes de terrain", enrage Damien Thiéry (FDF), le bourgmestre faisant fonction de Linkebeek. "Nous sommes considérés comme des persona non grata, des moins que rien! Dehaene ne va pas s'abaisser à nous rencontrer. C'est dramatique, car c'est nous qui sommes en contact permanent avec la population et connaissons les réalités du terrain", poursuit-il.

Jean-Luc Dehaene n'a eu d'entretiens jusqu'à présent que dans un cadre bilatéral. Aucune réunion associant les représentants des différents partis, que ce soit entre experts ou entre présidents, n'a eu lieu à son initiative. De même pour les communes à facilités qui se disent pourtant "les premières concernées". "Il aurait été heureux de sa part de contacter les bourgmestres pour qu'il sache quels sont nos problèmes concrets", réagit à son tour le maïeur non nommé de Crainhem, Arnold d'Oreye (FDF), qui ne se dit "pas emballé" par les pistes évoquées quant à la compensation des francophones en cas de scission de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde. "Ça ou rien, c'est la même chose", a ajouté le maïeur de Kraainem. "Les Flamands veulent nous revendre ce qui nous revient de droit. Mais Dehaene connaît son métier. C'est lui qui doit déminer le terrain", a-t-il conclu.

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK