Blocage du centre pour réfugiés à Steenokkerzeel jusque 18 heures

RTBF
RTBF - © RTBF

Les militants qui bloquent depuis 5h30 vendredi le chantier de construction du nouveau centre d'accueil pour réfugiés 127 tris à Steenokkerzeel, souhaitent mener leur action jusque 18 heures. Ensuite, ils partiront volontairement.

C'est du moins l'accord conclu pour le moment avec la police et le bourgmestre de Steenokkerzeel, a expliqué le porte-parole des activistes. "Par cet accord, notre but est atteint pour aujourd'hui", a déclaré le jeune homme.

Le chantier pour le nouveau centre d'accueil pour réfugiés se situe sur la Mechelsesteenweg, juste à côté de l'actuel centre 127 bis. Les militants, une cinquantaine de personnes de différents pays d'Europe, empêchent l'accès au chantier depuis 5h30 vendredi et l'occupent toujours en ce moment. Ils ont bloqué l'accès à l'aide de deux blocs de béton de 120 et 500 kilos et ils se sont enchaînés en plusieurs endroits du chantier avec des tubes en métal.

Depuis le début de leur occupation, les activistes étaient en négociations avec la police locale et le bourgmestre de Steenokkerzeel, ce qui a visiblement abouti à un résultat. "Actuellement, l'accord prévoit que nous pouvons rester jusque 18 heures et partir après", a indiqué le porte-parole. "Pour nous, c'est suffisant. Le chantier est immobilisé pour une journée et c'est précisément ce que nous voulions. Il s'agit naturellement d'une action symbolique, mais c'est déjà un beau début", a-t-il poursuivi.

Les occupants protestent contre la politique de migration européenne qu'ils considèrent trop répressive.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK