Bisbrouille royale: la lettre de Paola fâche le Palais

La reine Paola suggère un manque de considération pour le prince Laurent.
La reine Paola suggère un manque de considération pour le prince Laurent. - © JOHN THYS - BELGA

La reine Paola a envoyé un communiqué à l'agence Belga, une sorte de lettre ouverte où elle exprime son souci pour le prince Laurent, toujours hospitalisé. Elle se préoccupe aussi de son avenir. Une initiative qui a fâché le Palais.

C'est comme si la reine Paola avait voulu répondre aux critiques. Son fils est hospitalisé depuis 15 jours. Il a même été plongé dans un coma artificiel. Mais, cela a été souligné plusieurs fois, le roi Albert et la reine Paola ne sont pas revenus de France pour autant.

Dans sa lettre, la reine affirme pourtant avoir suivi au jour le jour l'évolution de la santé de son fils. Elle le présente comme le plus vulnérable de ses enfants. Elle se montre aussi soucieuse de son avenir. Il doit pouvoir trouver un avenir épanouissant et valorisant, dit-elle. Le propos étonne quand on sait que le roi Philippe a dès le début de son règne donné plus de visibilité et de missions à son frère et à sa sœur. Qu'a voulu dire exactement la reine Paola et pourquoi le dit-elle publiquement? On est ici devant une initiative très personnelle : Paola est la seule à signer la lettre.

C'est surtout l'alinéa du communiqué suggérant un manque de considération pour le prince Laurent qui aurait fâché le roi Philippe, celui-ci estimant la critique infondée. Son initiative prend de court la communication officielle du palais où on n'était au courant de rien.

Très concrètement, le roi Philippe avait déjà souhaité que toute la communication de la famille royale passe, "comme dans toute entreprise", par son service de presse afin d'en assurer la cohérence et la coordination. Le palais avait pourtant souhaité une communication plus centralisée sur les faits et gestes de la famille royale. Cela présage quelques solides explications en famille.

RTBF