Biodiversité en Wallonie ? Etat majoritairement défavorable !

Agriculture et urbanisation exercent une étreinte importante sur une biodiversité qui se racrapote
Agriculture et urbanisation exercent une étreinte importante sur une biodiversité qui se racrapote - © ERIC LALMAND - BELGA

La Région wallonne évalue régulièrement l’état de son environnement naturel. Le dernier rapport ne donne guère le sourire : durant la période 2013-2018, la majorité des espèces étaient dans un état de conservation défavorable.

Naufrage

L’état de la biodiversité (flore et faune ainsi qu'habitats) est alarmant depuis de nombreuses années et peu de paramètres repérables s’améliorent, tant sur le plan de la flore et de la faune que sur celui des habitats.

Toute la Wallonie est concernée mais certaines régions plus que d’autres. Violaine Thiry, est experte biodiversité pour le Service Public de Wallonie. Selon elle, c'est le Nord du sillon Sambre et Meuse qui trinque le plus.

Amélioration locale

Des mesures sont pourtant prises pour lutter contre l’appauvrissement du biotope. Mais il faut du temps avant de constater leur effet. Cela étant, il arrive qu'on vérifie des améliorations lorsque des projets de restauration comme le programme Life se mettent en place.

Papillons, reptiles, oiseaux, chauves-souris en ont déjà bénéficié.

Protection

Sylviculture, agriculture, pression foncière, changement climatique… la barque de l’environnement est chargée. Le remède préconisé par l’Europe, c’est d’étendre les zones protégées et les réserves naturelles.

Le mouvement a été enclenché mais, à ce stade, l’effort paraît largement insuffisant pour restaurer une biodiversité qui continue à se détériorer.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK