Bientôt un plan de stérilisation obligatoire des chats domestiques

Illustration
Illustration - © Archive AFP/Clara Molden

Le Conseil des ministres a approuvé vendredi deux projets d'arrêté royal relatifs au plan pluriannuel "Chats", qui prévoit la stérilisation des félins domestiques en plusieurs phases.

Le projet vise à endiguer la croissance de la population féline, qui augmente annuellement de 6%, explique la ministre de la Santé Laurette Onkelinx, en charge du Bien-être animal.

Cette augmentation entraîne une surpopulation dans les refuges ainsi qu'une prolifération de chats errants, qui augmentent le risque de propagation de maladies contagieuses (la leucose, le sida félin, le coryza, la péritonite infectieuse féline ainsi que des zoonoses telles que la toxoplasmose, la teigne et la rage).

Un arrêté royal approuvé vendredi constitue le fondement légal du Plan pluriannuel élaboré par le SPF Santé publique.

A partir du 1er septembre 2012, tous les chats se trouvant dans un refuge belge devront être stérilisés, identifiés et enregistrés avant de pouvoir être adoptés.

L'adoptant peut toutefois conclure un contrat avec le refuge jusqu'au 1er mars 2013 et choisir un vétérinaire de son choix pour la stérilisation, dans les six mois qui suivent l'adoption. Un tel contrat est encore possible jusqu'au 1er mars 2014 pour les chats âgés de moins de six mois au moment de l'adoption.

A partir du 1er septembre 2014, cette mesure sera étendue aux éleveurs et aux particuliers. Il faudra alors que chaque chat soit stérilisé, identifié et enregistré avant d'être vendu ou donné. Seuls les chats destinés à un élevage agréé ou à des personnes à l'étranger pourront encore être vendus sans avoir été stérilisés au préalable.

Signaler les chats errants

Un second arrêté royal s'adresse aux communes, qui devront prévoir un point de contact permettant aux habitants de signaler les chats errants, de manière à ce que ceux-ci puissent être capturés, stérilisés, relâchés ou, le cas échéant, euthanasiés.

Les communes devront veiller à ce que les chats errants stérilisés soient nourris et puissent s'abriter en cas de conditions climatiques extrêmes. Elles devront tenir certaines données en ce qui concerne leur politique à l'égard des chats errants en remplissant un formulaire prévu à cet effet.

Un grand nombre de refuges et d'associations de protection des animaux organisent d'ores et déjà des campagnes de stérilisation et de sensibilisation. C'est dans ce cadre que sera lancée la campagne "L'été du chat" le 14 juin prochain.

Sur les 35 000 chats recueillis dans les refuges l'an dernier, 12 000 ont dû être euthanasiés, soit 2000 de plus qu'en 2010.

En janvier dernier, les sociétés protectrices des animaux (SPA) avaient tiré la sonnette d'alarme, dans l'attente du plan "Chats" du SPF Santé publique, dont la mise en oeuvre avait été retardée par la chute du gouvernement en 2010.

Le plan bénéficie par ailleurs du soutien de l'association de protection de la nature Natagora, qui y voit aussi une manière de contenir le nombre de plus en plus élevé de petits rongeurs, oiseaux, lézards, etc, tués par des chats errants ou domestiques de plus en plus nombreux.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK