Bientôt un jour férié de plus en Belgique ?

Les congés payés, tout le monde – ou presque – aime ça. Eh bien, peut-être un jour férié supplémentaire va-t-il s’ajouter aux 10 actuels. Le projet est validé dans l’accord de gouvernement de la Vivaldi.

C’est de bon augure. Alors, c’est pour quand, demanderez-vous ? Et là, il vaut mieux ne pas s’emballer.

Idée N-VA

Comme le rappellent nos confrères de La Libre, l’idée est venue lors des négociations fédérales entre Paul Magnette et Bart De Wever. Elle était portée par la N-VA… qui ne fait pas partie du gouvernement fédéral. Mais elle a apparemment suscité la sympathie et on en discute. Le projet, c’est de donner le statut de férié au jour de fête officielle des entités fédérées.

Décision compliquée

D’abord, entités fédérées : la notion englobe des réalités différentes selon l’endroit où l’on vit et selon les thèses politiques qu’on défend. Pour la Flandre, c’est la Communauté et, de son point de vue, cela concerne les Flamands de Flandre et de Bruxelles. Mais pour le reste du pays, cela peut être la Région wallonne ou bruxelloise ou alors la Communauté française et la Communauté germanophone. Ce point-là n’est pas tranché.

Ça coûte

La seconde difficulté, c’est le coût. Les entreprises forcées d’accorder un congé payé de plus demanderont sans doute au fédéral de compenser la dépense. Alors, pour que cela ne coûte pas trop, il est déjà imaginé que ce nouveau congé ne soit pas "payé" comme les autres fériés. Moins séduisant, du coup !

Un jour récupérable ?

Enfin, en Wallonie, la fête officielle tombe un dimanche. Le Wallon aurait donc – peut-être – un congé supplémentaire… le jour où il est déjà en repos. Ce qui lui ferait une belle jambe si le congé en question n’est pas compensé un autre jour comme l’est, par exemple, un 25 décembre quand il tombe le dimanche. Or, c’est bien une piste étudiée : le jour ne serait pas récupéré.

Il n’est pas interdit d’espérer…

Bref, si l’idée d’un férié supplémentaire titille sans doute déjà votre imagination, sachez qu’on y réfléchit. Pour le moment, le dossier est dans les mains de Pierre Yves Dermagne. Les régions et communautés n’ont pas encore été consultées mais l’ébauche du projet est dans l’antichambre de la loi.

N’en attendez pas trop tout de même ! Ce jour de congé-là a déjà tout du produit light.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK