Bientôt des écoles bilingues à Bruxelles? DéFI s'y oppose

Maîtriser les langues s'avère de plus en plus indispensable dans la perspective de trouver un emploi sur le marché du travail. Dès lors, pourquoi ne pas imaginer une école bilingue? Élèves francophones et néerlandophones y seraient traités sur un pied d'égalité. 

Les recteurs de l'ULB et de la VUB se verraient bien en parrain du futur établissement et la commission communautaire commune, en pouvoir organisateur. L'idée séduit actuellement les familles socialistes et écologistes bruxelloises. Hier par la voie de sa co-présidente Zakia Khattabi, Ecolo s'y était déclaré favorable : "C’est une bonne idée car c’est l’identité de Bruxelles".

Ce serait nettement moins le cas pour DéFI selon nos confrères de BX1. Olivier Maingain y décèle les prémices d'une régionalisation de l'enseignement, une idée à laquelle son parti se montre hostile. DéFI prône en outre d'avantage le multilinguisme que le bilinguisme, histoire sans doute de ne pas faire la part trop belle au néerlandais dans la capitale.

Rudi Vervoort réfute de son côté toute velléité de régionalisation de l'enseignement et veut seulement inviter les deux communautés à discuter du projet, qui risque pourtant d'attendre des jours meilleurs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK