BHV: pour la N-VA, ce n'est pas un bon accord, "mais pas un cauchemar"

La N-VA se satisferait presque de l'accord intervenu.
La N-VA se satisferait presque de l'accord intervenu. - © Belga / Yorick Jansens

La N-VA se réjouit notamment du fait que les exigences d'Olivier Maingain n'aient pas été rencontrées mais dit être sceptique sur la suite des négociations, rapporte le quotidien flamand De Standaard.

Pour les nationalistes flamands, l'accord n'offre pour l'heure pas encore une grande clarté. Mais "sur base de ce que l'on sait, la N-VA constate que les exigences exagérées de la FDF ont été écartées".

La formation de Bart De Wever estime d'ailleurs qu'Olivier Maingain, président du FDF, se retrouve "les mains vides".

"La pression exercée par la N-VA n'y est certainement pas étrangère", assure le parti.

Les nationalistes flamands redoutent toutefois de "se réveiller avec la gueule de bois" lorsque le contenu de l'accord sera clair.

Dans un communiqué, ceux-ci estiment dès à présent que les partis flamands ont réalisé "un nombre de concessions qui dans leur ensemble vont beaucoup plus loin que ce que la N-VA a toujours trouvé acceptable".

"Certaines concessions ne solutionnent par ailleurs pas les conflits dans la périphérie. Au contraire, elles causent de nouveaux conflits pour l'avenir. La pacification devait pourtant être l'objectif".

La formation nationaliste considère enfin que l'accord des huit partenaires "bruxellise" les six communes à facilités.

Elle critique aussi l'octroi de 600 millions d'euros supplémentaires pour la capitale, et le système de cooptation du Sénat qui va encourager les partis francophones à déposer leurs propres listes dans la périphérie, conclut la N-VA.

La N-VA a confirmé qu'elle se maintenait pour le moment au sein du gouvernement flamand. Selon Ben Weyts, vice-président des nationalistes flamands, le parti jugera sur base de l'accord final conclu par les négociateurs. "Nous n'allons pas redéterminer notre position au sein du gouvernement flamand à chaque ligne conclue", a-t-il commenté.

Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK